72
Magazine Dijon

Automne 2017

 N°72
 
Accueil > Les numéros > N°72 > 07 > le Châtillonnais, le voisin qui fait du bruit
07

Numéro 2 :

le Châtillonnais, le voisin qui fait du bruit


vigneron faisant la taille des vignesL’étiquette est claire, mais le flacon est pour ainsi dire schizophrène, le nom « Crémant de Bourgogne » annonce la couleur, mais la dégustation nous emmène, sans la moindre hésitation, en Champagne*. Déroutant. Et pourtant assez facile à comprendre, vous allez voir ! Installée aujourd’hui en Côte d’Or, c’est pourtant en Champagne que tout a commencé pour la famille Dangin. Depuis le début du XXème siècle, le domaine a vu se succéder dans l’Aude, plusieurs générations de vignerons… En 1976, après des études à Avize et à Beaune, Bruno leur emboite le pas. Il passera un peu plus de 30 ans les yeux rivés sur la Champagne, jusqu’à qu’une idée le titille : repartir à zéro dans un petit domaine, rien qu’à lui, intimiste et biologique.
Cette quête de terroir et de vignes l’emmènera à Molesme, dans le nord de la Bourgogne, plus exactement dans le Châtillonais. Un petit morceau de vignoble boudé lui aussi - pour ne pas dire carrément oublié – et qui donne pourtant naissance à d’incroyables bulles. Pour Bruno, la filiation et l’inspiration champenoise ne sont pas seulement familiales. Le terroir de Molesme a tout d’un grand : situé à seulement 3 kilomètres au sud de l’Aube, il s’inscrit naturellement et géologiquement dans la continuité du vignoble de Champagne de la côte des bars. « Mon père a tout de suite repéré ce fragment de terroir capable de donner naissance à une effervescence biologique, d’une qualité comparable à ce qu’il produisait déjà. Explique Matthieu Daugin. Ses vignes jouissent d’un bel ensoleillement estival et automnal, propice à la maturation des raisins grâce à leur orientation sud/sud-est. Avec en prime, des sols calcaires et bien durs, qui donnent des vins aux arômes subtils ». Ah oui, car ce qu’on a oublié de vous dire, c’est que dans cette aventure en marge de la Champagne, Bruno a embarqué son fils Matthieu. Leur terrain de jeu ? 2,80 hectares seulement. Un vignoble à taille humaine qui leur permet d’être au plus près de la plante, de l’observer et de l’accompagner jour après jour. Car pour Bruno et Matthieu, l’important c’est de pratiquer une viticulture qui prend en compte les fragilités de notre patrimoine commun (ressources et milieux naturels, espèces animales et végétales, diversité et équilibre biologiques). Pas besoin d’en faire des tonnes, ensemble ils vont à l’essentiel, à l’essence même de ce qui fait un bon effervescent. Sur ces terres qui n’ont de Bourgogne que le nom, le duo met donc en œuvre tout l’héritage champenois : même façon de travailler et mêmes exigences de vinification que dans le département voisin. Résultat : une gamme de vins concise mais complète, qui laisse parler la patte du vigneron-vinificateur champenois. Nées en Bourgogne, ces bulles ont choisi leur camp : celui des grands Champagnes.

* on vous recommande vivement de servir ce Crémant à l’aveugle. Vos petits camarades risquent d’être sur le *** !
À partir de 9,90 € sur le site Wine Republik


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.