65
Magazine Dijon

hiver 2015

 N°65
 
Accueil > Les numéros > N°65 > 09 > You are Dijon
09

You are Dijon

« Le centre-ville, c’est la grande chance de Dijon. » Danielle Juban, adjointe déléguée à l’attractivité, au commerce et à l’artisanat, l’a redit à son homologue bisontin, qu’elle a accompagné le temps d’une courte balade dans un centre-ville qui pourrait être classé demain en ZTI (zone touristique internationale), ce qui permettrait à certains magasins d’ouvrir le dimanche et en soirée. Il n’y a pas que les Chinois qui seront ravis de découvrir une ville encore animée, une fois la messe finie.


You are Dijon

Danielle rêve de faire vivre les halles centrales le temps d’un brunch dominical et musical. Et nous donc ! Reste à trouver les producteurs qui accepteront de jouer le jeu du marché de producteurs, ce jour-là.

Parmi les autres projets qui lui sont chers et auxquels on applaudit de nos petites mimines, il y a la piétonisation de l’hyper-centre, qui va se poursuivre dès la fin de l’hiver autour des places Jean-Macé et Cordeliers, entre les rues Charrue-Berbisey-Piron, qui devraient reprendre vie, si l’on assiste ici au même phénomène qu’autour des Godrans. Et bien sûr d’une place Grangier où le végétal remplacerait le béton, faisant ainsi une rupture totale avec la politique menée jusqu’alors dans le secteur. Tout cela dans la continuité des travaux de la nouvelle Poste et du futur passage qui devrait voir le jour (si l’on peut dire pour un passage couvert) dans l’ancien CCAS.

Que des lieux pour boire un verre, grignoter, flâner en terrasse se multiplient, voilà qui ne peut que plaire à la clientèle locale autant que touristique : après le Colombus Café, place Darcy, voilà Lulu qui plante sa petite graine rue de la Poste, pour la rendre déjà plus végétale. De nouvelles boutiques (Swarovsky, L’Occitane, Jules) ont déjà redonné lumières et vie à la rue de la Lib, et on attend la suite avec impatience : Bio c’est bon, Kiko, etc... Des ouvertures qui arrivent à point nommé (voir pages suivantes) pour faire le lien avec la future zone piétonne qui devrait accueillir un salon de thé chic, place Jean-Macé, une brasserie et plus s’il faut croire Monsieur Commerce, alias Thierry Huguenin, l’homme de l’ombre qu’on voit partout... Déjà, cette zone sinistrée a repris goût à la vie, avec l’ouverture de Lunn, la Chocolaterie de Bourgogne et Spartoo, rue Piron, et d’Urbanité, resto-boutique plus bobo que bio rue Charrue.
Danielle Juban a d’autres projets pour Dijon, qu’on ne peut que soutenir, comme ouvrir une boutique pour faire découvrir les vins des côteaux dijonnais, ou installer un kiosque à journaux à la place de l’arbre-mort de Didier Marcel, qui devrait avoir trouvé entretemps un lieu plus adéquat, à moins qu’un lobby local ne pousse à son maintien rue de la Lib.

On a fini la balade, avec l’adjointe à l’ouverture (du dimanche !) rue Verrerie, chez Laurent H, qui a repris la boutique Showrooms (une des plus belles vitrines de la vieille ville, ceci dit au passage) avant de jeter un œil sur un drôle de Bazar, au 8 rue Chaudronnerie, et de sniffer de la truffe fraîche à la boutique de la Truffe, juste en face. La suite, au printemps, avec d’autres news fraîches, on espère. ■ Gérard Bouchu


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.