59
Magazine Dijon

été 2014

 N°59
 
Accueil > Les numéros > N°59 > 07 > Voyage jusqu’au bout du tram
07

Voyage jusqu’au bout du tram

Chenôve se dote d’un VRAI centre, et rêve d’une VRAIE identité culturelle, autour du Cèdre. Pas un arbre mort pour cacher la forêt. Un vent de création et de liberté souffle sur la ville.


Le Cèdre
Ça fait pas loin de dix ans que Jean Esmonin, maire de Chenôve, en rêve : avoir un centre-ville ! Dix ans aussi qu’il a la volonté d’imprimer une politique culturelle importante à sa commune. Le Cèdre symbolise ce changement de visage et d’image opéré par la Ville de Chenôve.

« Cette ville a été connotée trop longtemps avec ses difficultés issues de périodes au cours desquelles beaucoup d’ethnies sont venues habiter ici, entraînant des stigmatisations insupportables et injustifiées qui ont écorné l’image de Chenôve. Créer un lieu de culture et de rencontres est l’occasion d’une nouvelle attractivité. Le Cèdre sera un équipement dynamique fait pour la population, la jeunesse, mais aussi attirant pour l’extérieur. Il faut imaginer des concerts, des congrès, des séminaires… Sans oublier une architecture originale. »

Prenant exemple sur une ville du pays nantais, le projet prend tournure dans le cerveau de notre homme, il mûrit et le voici, le Cèdre. À la fois conservatoire de musique et de danse, résidence de l’orchestre municipal et de l’emblématique troupe “figure de style”, les élèves, danseurs et musiciens vont s’y croiser dans de nombreuses salles spacieuses, dont une bibliothèque d’environ 40 m² entièrement dédiée aux pratiques artistiques.
La salle de spectacle offrira sept cents places assises pour les concerts classiques ou le théâtre et un peu plus de mille places debout pour des concerts plus actuels. Les artistes invités pourront s’ébattre sur 200 m² de scène.
Enfin, la création d’une brasserie de 250 m² avec sa grande terrasse devrait arriver, suite à l’appel à candidature lancé fin juin. Ouverte la journée et après les spectacles en soirée, elle devrait contribuer à l’animation et à l’attractivité de ce futur centre-ville. Pour s’y rendre, hop, vous montez dans le tram, ligne T2 jusqu’au terminus ou vous garez la voiture dans le parking souterrain… La grande esplanade, lumineuse et accueillante vous tend les bras. Le cèdre du Liban et le Cèdre, centre culturel se regardent.

Jean Esmonin aimerait y accueillir un orchestre philarmonique dirigé par un chef prestigieux ou une pièce fameuse jouée par des acteurs de bonne renommée. En attendant, la découverte de la programmation sera pour septembre, mais en exclusivité pour Bing Bang Magazine, la venue de Miossec nous a été dévoilée…
La saison culturelle fera voyager les spectateurs à travers “Les cultures du mondes” thème cher à Chenôve, et bien que le contenu de la programmation soit gardé secret jusqu’à l’inauguration, trois spectacles sont d’ores et déjà dévoilés : Ibrahim Maalouf, trompettiste et pianiste de jazz fera l’ouverture de la saison culturelle le 11 octobre, le Nouveau cirque national de Chine le 14 décembre 2014. Grand Corps Malade, slameur, présentera son nouveau spectacle “Funambule” le 7 février. Et Miossec, viendra en concert le 5 décembre !

■ LaFP


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.