46
Magazine Dijon

Printemps 2011

 N°46
 
Accueil > Les numéros > N°46 > 06 > Vous nous faites rire !
06

Vous nous faites rire !

Vous nous l’avez souvent reproché, nos pages agenda ne sont pas « drôles ». Vous nous faites rire ! Vous croyez qu’elle est drôle la programmation dijonnaise ? Bon, d’accord, il y a le plus célèbre des Dijonnais, Patrick Chirac, alias Franck Duboscq, qui passe souvent par là, depuis « Camping », film appelé à devenir un classique de l’humour. Il y a les rois du rire qui remplissent le Zénith, à intervalles réguliers. Il y a la Fontaine du Rire, à la Fontaine d’Ouche, pour faire découvrir ce mois-ci encore aux Dijonnais des rigolos venus d’ailleurs. Il y a le Bistrot de la Scène, qui continue dans la voie d’une programmation tous publics.


agenda-culture-dijon
Que Faire ? mise en scène : Benoît Lambert avec François Chattot et Martine Schambacher - TDBJanvier 2010

Il n’y a plus de théâtre municipal pour accueillir ces pièces en tournée qui font aujourd’hui le bonheur des habitants de Chevigny, Genlis, Marsannay ou ailleurs. Il n’y a plus de salle, en fait, pour nous détendre. Comment voulez-vous que les Dijonnais ne soient pas tendus ? Il n’y a que le sexe qui pourrait les aider, même sur scène. C’est ce qu’a compris Laurent Gérard, venu roder son one-man-show à Dijon, dans un appartement surchauffé, avant d’aller chauffer les salles à Paris !

Sexuel ! C’est lui qui le dit, alors qu’il est nu, ou presque, sur scène. Ni hétéro, ni homo, ni bi, ni metrosexuel… Ni même tramsexuel, il faudra attendre 2013. Sexuel, tout simplement ! C’est sur ces mots que Laurent Gérard, (qui veut se faire un nom avec ce que les autres trainent comme un prénom !) termine son premier sketch. Avant de faire défiler toute une série de personnages sortis d’un cercle de famille infernal. Et chacun a été scotché non pas sur son fauteuil mais sur son derrière, car il a présenté son spectacle live dans un salon particulier, qui n’a rien à voir avec celui où Proust est revenu chercher des madeleines, dans une adaptation récente de sa recherche du temps perdu.

Les chanceux qui ont pu trouver une place assise ou non dans la pièce à vivre de cette famille d’accueil n’ont pas perdu leur temps. Rigolez, mais c’est pas si courant, de nos jours. Pourvu que ça continue. Ils ont créé, dans leur hôtel très particulier, le plus petit théâtre d’une ville qui a perdu le goût du spectacle vivant.

C’est bien de se marrer ainsi à l’heure de l’apéro. D’ailleurs, ce serait peut-être une solution, lancer « l’apero-show », pour donner un avant-goût de l’été. En terrasse, dans une cour privée, dans un magasin… chez soi, pourquoi pas. Evidemment, s’il fallait pouvoir loger la troupe des « 26000 Couverts », partis pour Paris depuis qu’on leur a enlevé leur hangar, faudrait un peu plus de places.

Le dernier spectacle drôle, excitant, inquiétant à la fois qu’on a vu dans un (décor d’) appartement, de cuisine, même, c’était celui donné par François Chattot et Martine Schambacher, sur une scène de poche puis en tournée, ces dernières semaines : « Que faire ? » Une bonne question, on remercie Lenine de l’avoir posée…

Gérard Bouchu


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.