77
Magazine Dijon

Hiver 2018-2019

 N°77
 
Accueil > Les numéros > N°77 > 07 > Une journée "à p’art"
07

par Carine Dufay

Une journée "à p’art"

Programme à la carte, selon que vous arrivez en semaine ou le week-end pour une visite « à p’art » du Musée des Beaux-Arts.


Prenez le train, c’est l’idéal, depuis Dole ou Dijon, surtout en semaine, le musée n’ouvrant qu’à 14h. Le week-end, venez en voiture et en famille. Direction parking des Beaux-Arts. 40 secondes à pied du musée. On n’a pas trouvé mieux.

Pause café chez Caro & Sarah

L'Ephéméride
Une boutique mais pas de café, ça commence bien. Pour se mettre en train, pause au beau milieu de la Place de la Révolution, avec vue plongeante sur la façade du MBAA. À L’Ephéméride, bar-restaurant-salon de thé à l’ambiance chaleureuse, cool et accueillante. Mobilier vintage, décalé et dépareillé. On ajoute à la commande une délicieuse petite tarte citronnée.
L’Ephéméride : 23 Rue des Boucheries - 09 86 17 53 97

MBAA, nous voilà

Musée Beaux Arts Besançon © MBAA
Agrandi, redessiné, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie (MBAA) de Besançon ouvre ses portes : 14h en semaine cet hiver, 10h le week-end. On se connecte au wifi du musée pour expérimenter le médiateur virtuel sur son smartphone ou sa tablette, on surfe entre les commentaires audio et vidéo, les approches originales et décalées dans le ton ou dans la forme, les aides aux visiteurs en situation de handicap. Selon l’humeur, on choisit la visite express ou complète donnant accès à des commentaires sur une sélection de chefs-d’œuvre.
MBAA : 1, place de la Révolution. 03 81 87 80 67
www.mbaa.besancon.fr
Ouvert jusqu’au 31 mars en semaine, sauf mar, de 14h à 18h et sam, dim de 10h-18h sans interruption. Vacances scolaires et en saison : de 10h à 12h30 et de 14h à 18h .
Plein tarif : 8 € - Tarif Grand Bisontin : 6 € - Tarif réduit : 4€. Entrée gratuite le 1er dimanche du mois, lors des nocturnes et des manifestations nationales

Complément de visite : l’art en appart’

Galerie l'App'Art
Sur un simple coup de fil, Gilles Dreydemy vous ouvre les portes de son « App’Art », galerie privée d’un autre genre. Cet homme attachant est passé du statut de directeur d’Office de tourisme à celui de galeriste en octobre dernier. Il a transformé une partie de son bel appartement de centre-ville en galerie d’art ouverte aux amis, aux amis d’amis, aux inconnus amateurs d’art. L’ambiance est intimiste, chaleureuse et rompt avec la solennité des galeries traditionnelles. Les œuvres, surprenantes, sont mises en valeur au travers d’une décoration intérieure soigneusement étudiée. Mais un conseil, n’y allez pas sans rendez-vous !
Galerie l’App’Art : 15, rue Ronchaux – 06 78 01 76 69

Déjeuner au marché sur le pouce

La Conserverie du monde
Au Jardin D'Éden © DR
Vous arrivez tôt en semaine ou rêvez d’une coupure le week-end ? Juste quelques mètres à faire pour aller au Marché couvert Beaux-Arts. Pour manger sur le pouce, on se pose à la Conserverie du monde. Au gouvernail, Franck, un passionné qui a su sélectionner des produits de qualité. On adore son étal de boîtes de conserve colorées, sa cave à anchois, ses dégustations conviviales. On s’installe au comptoir ou dans son restaurant éphémère créé pour les fêtes.
Pour ceux qui auront pensé à réserver avant l’heure du déjeuner, arrêt au Jardin d’Eden, le nouveau restaurant du marché Beaux-Arts. Emmanuelle a voulu recréer l’ambiance conviviale des ambiances de marché. Pari réussi. Entre tête de veau, cassolette d’escargot, foie gras maison et autres plats du chef, on se laisse happer par le brouhaha ambiant qui rappelle l’époque où clients, maraîchers, commerçants et producteurs se retrouvaient pour casser la graine.
La Conserverie du monde, 2 rue Claude Goudimel
03 81 81 25 90 – www.conserveriedumonde.fr
Au Jardin d’Eden, 2 rue Claude Goudimel – 07 77 92 27 87 (Carte, plat du jour à 12 €, formule de 15 à 22 €, Planche le dimanche)

Autre complément de visite : "Je m’appelle Cortana" au FRAC

Je m'appelle Cortana
Lorsqu’un jour, Cortana, assistante personnelle téléphonique, que l’on désigne aussi comme Intelligence Artificielle, s’est adressée à Sylvie Fanchon, celle-ci a tout de suite eu l’idée de décontextualiser les phrases, les mots et les images pour les utiliser dans son travail, les réinjecter sur le tableau. Voici une façon simplifiée pour présenter les originales peintures sur toiles de l’artiste , exposées au Frac Franche-Comté cet hiver.
Jusqu’au 13 janvier au Frac Franche-Comté
Cité des arts - 2, passage des arts
03 81 87 87 40 - www.frac-franche-comte.fr
Ouvert du mercredi au vendredi de 14h à 18h et le WE de 14h à 19h - Plein tarif : 4 € plein (tarif réduit 2 €)

Faim de soirée

Gustave Café
Dans une petite rue attenante au musée, la rue Gustave Courbet, celle qui tend à faire de l’ombre à la « Bersot », se cache un bar-restaurant dont la réputation n’est plus à faire. Au Gustave Café, on va boire l’apéro, on y avale des burgers et d’excellentissimes frites et on finit la soirée à re-boire jusqu’à deux plombes sous fond de mix music et DJ’s sound. La déco au top oscille entre vintage, récup’ et style industriel. Jeunes, moins jeunes ou seniors se mélangent dans une ambiance friendly… Décollage parfois difficile.
Gustave Café : 22, rue Gustave Courbet - 03 81 50 62 74 www.gustavecafe.fr - Ouvert du jeudi au samedi de 11h30 à 15h et de 18h30 à 2h30


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.