64
Magazine Dijon

automne 2015

 N°64
 
Accueil > Les numéros > N°64 > 01 > Un mag féminin très singulier
01

Un mag féminin très singulier

Mettre un travesti en Une du mag, ils poussent un peu, les mecs de BB !


féminin très singulier

Car, bien sûr, personne ne voudra admettre que les filles de l’équipe étaient d’accord. Non sans raison. Carla Garfield nous a quittés, sur un « pffff » de mépris, pour aller acheter ses mags féminins préférés, où on parle chiffons actuels, cuisine de geek et famille, je vous aime de nouveau. On aurait mis un mannequin homme nu sous sa couette, en train d’envoyer des mails sur Facebook aux femmes de sa vie, elle aurait préféré. Elle reviendra nous voir quand on sera calmé. Promis, on fera au printemps un spécial mec tout aussi singulier, où les femmes pourront s’exprimer plus librement. Entretemps, on essayera de réconcilier tous les sexes, en décembre, autour du thème de la ville où l’on voudrait vivre : nos meilleurs vœux, en somme, pour Dijon et Besançon...

Alex Doré, le photographe, qui n’aime pas que les femmes le boudent, nous a laissé une photo de la préparation de la couverture, pour montrer l’envers du décor. C’est Elodie Rozalen, maquilleuse de théâtre et de cinéma, qui a réalisé la transformation de Victor, victime consentante et amusée, sous l’œil du photographe. Un clin d’œil bien sûr à Conchita Wurst, artiste qui a piqué la vedette à Sissi, à Vienne, ceci dit pour apaiser les craintes de certain(e)s.

Dans ce numéro, on s’est donc intéressé aux femmes qui ont volé la vedette aux hommes, dans tous les domaines, à celles qui nous permettent de trouver plus douce ou plus drôle la vie en ville, mais aussi à celles qui ne font pas de cadeaux à la race humaine, comme Marie Vindy. On vous salue au passage, toutes les Marie.
Petite précision : n’allez pas chercher ici des recettes de cuisine, ni de conseils de beauté, ou même matrimoniaux, d’autres mags font « ça » très bien. Et pour une fois tout le monde a été d’accord pour vous épargner « ça ». On a quand même laissé les filles demander à des femmes, politiques ou non, de revenir sur la part masculine qui était en elle... Ou de nous offrir un carnet d’adresses originales pour compléter le nôtre, qu’elles trouvent souvent trop machiste.

Et inutile de faire remarquer qu’on commence en parlant des hommes. Le retour du duc charmant sur ses terres de Bourgogne, dans un climat plus tendu que ceux qu’il a permis de faire classer par l’Unesco, méritait bien qu’on s’intéresse à lui, à ses vignes, à ses femmes. Celles qui l’entourent et occupent une place croissante dans la vie de la cité, bien sûr, qu’allez-vous imaginer ? On n’est pas du genre à en rajouter une couche côté burgondy-cancans.

La femme est-elle l’avenir de l’homme politique comme du chef en cuisine ? Réponse à l’intérieur de ce mag , et dans les prochains, car on a eu tellement de papiers pour lancer ce premier « Féminin très singulier » qu’on pense déjà au « Féminin Pluriel » qu’on vous offrira, un jour prochain.

Pour les adeptes du body-painting, rendez-vous page 80 !

Après La Place, le 23 octobre, Élodie vous attend pour fêter Halloween.

Retrouvez-la sur sa page Facebook Roz’lipstick


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.