80
Magazine Dijon

Automne 2019

 N°80
 
Accueil > Les numéros > N°80 > 05 > Trop bon, tout simplement !
05

Trop bon, tout simplement !


La Maison des Bonnes Vies © RP

L’ouverture d’une quinzaine de nouveaux établissements « trop bons, tout simplement » à Dijon et sur la route des vins a rendu le sourire à ceux qui voyaient partout des enseignes de chaîne fleurir, des adresses pour touristes s’épanouir. Nous, on adore jouer les touristes, donc on n’aime pas être pris pour des imbéciles à ce jeu là. « L’automne, c’est en Bourgogne », la nouvelle campagne de pub du Collectif Tourisme Bourgogne dans le métro, à Paris, et sur les réseaux sociaux, a bien raison. Il fait toujours bon venir par chez nous se mettre les pieds sous la table. Et boire un verre. Ou deux. Voilà nos coups de cœur du moment. À commencer par la Maison des Bonnes Vies, à Arc-sur-Tille. Le retour aux fourneaux d’Alain Rapha, qui avait voulu raccroché son tablier après la vente des Tilleuls, à Messigny, est un vrai beau moment de convivialité en perspective. Ou la nouvelle formule du Castel de Très Girard, à Morey, qui double la mise, en jouant la carte brasserie chic. Même si son propriétaire s’en veut d’avoir été un des pionniers du retour à la simplicité en cuisine. Il a donné des idées à beaucoup. Qui font moins bien. Compliqué de faire simple et bon, ou alors c’est nous qui sommes compliqués.
Le bonheur, on l’a trouvé dans les vignes, mais aussi à Dijon, avec la dernière création de David Zuddas, revenu à ses racines avec Peppuccio. Des pâtes « ma non solo pasta ». Certains semblent seulement découvrir les chefs japonais qui, après avoir travaillé auprès de grands noms de la restauration, ont fait de la Bourgogne une des régions pionnières en ce domaine, à prix souvent choc, hélas. On aurait pu trouver ça inquiétant si on n’avait pas découvert à Dijon Takaya Ushida, qui a repris cet été le café de la Préfecture. Un quartier sinistré, à l’heure actuelle, et une déco redoutable, faute de moyens, mais c’est chez lui qu’on a fait un de nos meilleurs repas, à prix doux. Et son pâté en croûte mériterait de concourir pour le prix décerné chaque année au meilleur. "Trop bon !" le summum des compliments pour un ado… ■ GB

Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.