35
Magazine Dijon

Juin 2008

 N°35
 
Accueil > Les numéros > N°35 > 09 > Techno...logis
09

Techno...logis Dijon veut passer à la télé

Le CSA a lancé un appel d’offres pour créer sur la TNT une télévision locale. Deux dossiers ont été déposés. Verdict avant la fin de l’année.


Techno... logisOn n’y croyait plus vraiment à cette télé dijonnaise ou bourguignonne. Il y a même des dossiers qui commençaient à pourrir dans les cartons. C’était avant que le CSA ne décide de lancer un appel d’offres dans toute la France et donc à Dijon. Et depuis, ça s’agite dans le bocal. Il y avait plusieurs prétendants puis finalement plus que deux. Le projet le plus significatif est aujourd’hui celui de Dijon Première qui fait le tour des popotes pour rallier politiques et autres financeurs. Car son concurrent, TV Net Burgondes, (au secours le nom de la chaîne) a décidé de faire silence-radio jusqu’à l’obtention de la fréquence (on parle d’une réponse à l’automne). C’est son choix.

Pourquoi s’acoquiner avec les politiques ? Parce que ça coûte un max une télé locale. On parle d’un million d’euros la première année et c’est en minimisant le coût d’un programme. Du coup, on s’interroge sur cette télé qui ne peut pas se financer toute seule. Beaucoup de monde se bouscule au portillon (on annonce la Caisse d’Épargne, Demain TV, la ville de Dijon, le Grand Dijon, le Conseil régional, le DFCO, la JDA et le Bien Public) et du coup difficile d’imaginer une ligne éditoriale claire avec tout ce joli petit monde. Mais bon, il est trop tôt pour évoquer la grille des programmes. D’ailleurs, Max Rebouillat, le fondateur de Dijon Première et futur directeur de la chaîne si le projet réussit à convaincre le CSA, se montre optimiste : « Ce sera une TV locale et une TV de service public avec des rubriques qui ressemblent à ce que l’on fait aujourd’hui sur Internet, explique-t-il . Dans un premier temps, la diffusion se fera exclusivement à Dijon… avant pourquoi pas de l’étendre au grand Dijon, au département… ». On nous promet des news locales, des émissions et des reportages longs formats, pas trop de rediffs et quelques programmes nationaux, par exemple ceux de la chaîne Demain TV, bien impliquée dans les télévisons locales, par exemple Demain TV Île de France. Et un challenge : ne pas en faire une TV poliquement correcte.... Amen !!!

A quoi ça ressemble une télé locale ?

À plein de choses. C’est pas mal si on regarde Demain TV Île de France sur www.demain-tnt.fr ou TV8 Mont-Blanc (sur www.tv8montblanc.com) qui a trouvé son style (un peu « ringue » mais bien foutu, pas pire que certaines émissions régionales). mais il faut bien reconnaître que si certaines ont trouvé leur place dans le PAF, on pense à ces télés de quartier, d’autres manquent singulièrement de rythme et de professionnalisme. C’est un risque. L’emprise des collectivités, et par conséquent des politiques (qui seront donc partie prenante du projet retenu) est un autre danger dans la grille des programmes. On espère donc que le projet dijonnais ne tombera, ni dans l’amateurisme, ni dans une programmation politico-soporifique.


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.