60
Magazine Dijon

Automne 2014

 N°60
 
Accueil > Les numéros > N°60 > 03 > Souvenirs d’une petite fille à Montréal
03

Souvenirs d’une petite fille à Montréal dans les années 60

■ par Carole Desmarais


1960 Carole Desmarais

En 1960 j’avais 5 ans. Je faisais ma première rentrée scolaire à l’école privée. C’était à ma demande, en future femme émancipée peut-être ! J’y partais toute seule, sac d’école au dos avec ma boîte à lunch en main, toute colorée de bleu foncé, de rouge et de jaune. Mes premiers repas de façon autonome.
Le midi, j’ouvrais cette magnifique boîte carrée, en métal, qui contenait mon sandwich au pâté de viande, bien emballé dans du « papier ciré ». J’en sortais mon thermos aux mêmes motifs que ma boîte à lunch. Dans le couvercle amovible du thermos je versais mon lait encore froid. J’avais faim !
La maîtresse d’école, Mademoiselle Proulx, mangeait elle aussi, là-bas devant, sur son pupitre. Parfois elle passait dans les allées de façon discrète, élégante et souriante. Nous étions une quinzaine à « l’Oiseau Bleu », belle maison du bord de la rivière des Prairies.
J’admirais sa robe grise cintrée, à la jupe évasée et plissée, sa coiffure impeccable aux cheveux relevés sur la nuque et ses chaussures à petits talons étaient l’exemple même de la féminité pour moi !
Mon petit ami Mario portait un nœud papillon au col de sa chemise blanche, le jour de la photo. Je pris place devant le photographe, avec son gros appareil noir et carré. Maman se tenait derrière lui et me faisait des signes que je ne voulais pas comprendre. On me dit d’appuyer mon visage sur mes mains jointes sous ma joue gauche, en inclinant la tête... Je souris mais laissai entrevoir mes dents, que maman ne voulait pas voir. Je fus réprimandée !

Le bon Dieu en Taxi

Ce samedi là, nous nous rendîmes à St-Hyacinthe, chez ma marraine. La journée me plut beaucoup, nous avions pique-niqué au bord de la rivière, la Yamaska. À Montréal, il faisait une canicule, donc nous profitions de la campagne et de son bon air. Mickey, mon chien, avait bien couru et moi aussi. Tante Thérèse avait joué avec moi au badminton. Spécialement pour cette activité, elle avait revêtu ses shorts bleu turquoise.
« Mais t’es pas bronzée, t’as des collants sous tes shorts ? »
« Oui, c’est mon bronzage, viens jouer », me dit-elle d’un ton que je trouvai sec.
Moi non plus, je n’étais pas grillée (comme nous disions à cette époque). Mais j’assumais ma peau blanche, comme maman. Moi, je montrais mes cuisses. Maman, elle, portait une robe de coton blanche, boutonnée tout du long, mais en FEMME qu’elle était, elle avait pris soin de détacher les trois derniers boutons… Donc elle nous laissais entrevoir sa peau de lait.
Sur le chemin du retour, je dormis allongée avec Mickey à mes côtés, à l’arrière du Chevrolet station wagon, que mon père conduisait prudemment.
Je me réveillai sur le pont Jacques Cartier. Montréal illuminé s’offrait à mes yeux d’enfant, comme si c’était le monde entier. Il était très tard, mais la canicule se ferait sentir toute la nuit, donc maman eût l’idée géniale d’aller à la messe… Eh oui, tous les samedis à minuit, il y avait « le Bon Dieu en taxi » près du parc Lafontaine. Pour les catholiques, samedi minuit devenait dimanche et le lendemain matin nous pourrions dormir la conscience en paix !
Comme au « drive-inn », la messe se passait assis dans la voiture, avec un curé au loin devant. Cette messe était retransmise en direct, donc il fallait seulement mettre la radio de la voiture. Moi, je ne sais pas ce que racontait ce curé, voir toutes ces voitures parquées à la queue leu leu m’amusait et me transportait non pas dans un monde fervent, mais bien vers celui de la fantaisie !

■ CD


 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.