42
Magazine Dijon

Avril mai juin 2010

 N°42
 
Accueil > Les numéros > N°42 > 02 > Rock around the mairie : Christine Martin
02

Lydie Reversat

Rock around the mairie : Christine Martin une « battante parmi les adjoint(e)s

« Enfin, je suis au cœur de la révolution ! » s’exclame Christine Martin en 1979 alors qu’elle arrive à l’Université de Dijon. Dans les couloirs de la fac, elle flashe sur le pantalon à carreaux rouges et noirs d’Usher (Norma Loy), acheté dans la même boutique londonienne que la petite robe « aussi mini qu’un timbre poste » de notre Miss rock & roll. Signes vestimentaires distinctifs de la culture underground qui initient les débuts de Norma Loy.


Groupe de christine martin
Photo prise dans un local tout pourri rue de la Prévôté dans lequel un peintre chinois de renommée mondiale aujourd’hui... travaillait aussi !

En 1981, Christine rejoint Usher et Chelsea et se retrouve derrière la batterie alors qu’elle ne sait pas en jouer. Qu’importe, à l’aube des années 80, à la différence d’aujourd’hui, on ose prendre des risques pour mettre le feu sur scène. Norma Loy n’hésite pas à casser les codes convenus et révolutionne le paysage musical par des performances branchées et décalées. Les concerts s’enchaînent sur fond de contestation, de musique industrielle et de cold wave. En 1992, Christine Martin signe son dernier concert avec Norma Loy à la Locomotive à Paris. Aujourd’hui, malgré la sortie en janvier 2010, de leur nouvel album Un/Real, aucun concert de Norma Loy n’est programmé à Dijon. Le groupe culte s’exilera à Paris, le 19 mai au Point Ephémère et le 26 juin au Botanique à Bruxelles. Norma Loy sur scène à Dijon ? Pour le coup, ce serait vraiment rock & roll !


Une ex-batteuse devenue « battante » !

Exit la musique, place à la politique pour Christine Martin. Les élections de 1981 sonnent comme une victoire à ses oreilles :
« c’est génial, c’est la libération ! ». Ayant horreur de l’injustice, en 1995, elle fait son entrée en politique par le biais du syndicalisme. La « claque de l’élection de 2002 » lui donne envie de se rapprocher du PS. Elle y adhère en 2005 grâce à une rencontre avec Laurent Grandguillaume qui compte énormément pour elle. En avril 2008, elle est élue sur la liste de François Rebsamen.
Comment passer de la batterie à la mairie ? L’écart n’est pas si grand : c’est la même énergie qu’elle met au service de la ville. Aujourd’hui, notre Miss rock & roll dope sa politique culturelle avec le même dynamisme qu’elle avait derrière sa batterie. Faire bouger Dijon, soutenir des actions nouvelles pour façonner la ville « avec et pour » tous les Dijonnais. Ses coups de coeurs parmi tant d’autres ? Kultur’Mix, le premier festival lancé par la star montante de la politique (Laurent Grandguillaume, toujours lui !), qui offre une chance unique à de jeunes associations de devenir de véritables acteurs culturels. Ne manquez pas Karnaval en fête (29 mai). Autre coup de cœur de notre Miss rock & roll, loin des sentiers battus de la culture institutionnelle : la Biennale d’Itinéraires Singuliers, qui s’est terminée le 11 avril, art brut itinérant « fort et bouleversant ».

Norma Loy
Photo prise à la sortie d’un concert à Lyon. La reconnaissez-vous ?

Le militantisme de Christine Martin l’anime toujours autant : donner sa chance au plus grand nombre, soutenir des projets novateurs et dynamiser la culture. Certes, il y a les lieux institutionnels importants et essentiels mais il y a aussi la culture émergente qu’elle soutient et veut voir s’épanouir. Son fer de lance ? Etre au cœur de de la ville et encourager la jeune création. Un côté « twist » et « fun » qu’elle approuve en dopant de nouveaux bonus, qui révolutionnent aujourd’hui le spectacle vivant. Lydie Reversat

Site Kultur’Mix
Site Itinéraires singuliers
Site de Norma Loy

Voir aussi :

Rencontre avec... Christine Martin

Christine Martin, Culture Club

publicité la galerie des trois pignons


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.