77
Magazine Dijon

Hiver 2018-2019

 N°77
 
Accueil > Les numéros > N°77 > 07 > Rencontre avec Arnaud Grognet, Ressentographe
07

Rencontre avec Arnaud Grognet, Ressentographe

Arnaud est un poète. Un allumé. On en trouve toujours à Beaune, on aime bien. Dans l’enceinte du MBA, ce Beaunois de naissance revisite le patrimoine d’un œil malicieux, en utilisant son portable. Ses Synchronies sont exposées de 10h à 18h tous les jours, salle Tourlière, jusqu’au 28 février. Comme il aime faire les demandes et les réponses, on lui laisse la parole.


Ressentographe

Excusez la question, mais au fait c’est quoi un Ressentographe, je ne l’ai pas trouvé sur wikipédia !?
Normal, C’est un mot que j’ai inventé de toutes pièces… Je cherchais un terme traduisant ma démarche, car si je travaille sur le réel avec toutes les contraintes d’un photographe (lumières et couleurs naturelles, amour des matières et des transparences…), la photo n’est pour moi qu’un matériau que j’utilise pour faire émerger mon ressenti, l’illustrer et partager mon émotion profonde. Quitte à ce que le Réel proposé paraisse déroutant voire irréel.

Il s’agit simplement de montages photographiques ?
Mon smartphone est mon unique « outil » pour mes prises de vues et mes montages. Ça laisse plus de spontanéité et plus de place à l’intuition, au ressenti. Et puis le tactile est important pour moi qui « resculpte l’image » comme une « sculpture de lumière » en 2 dimensions avec des effets 3D.

Je vois essentiellement un recours à un jeu de symétrie, plus qu’une démarche ou une vision…
J’ai passé ma vie à essayer de réunir les gens et les idées, pour plus de compréhension et d’harmonie. Ici aussi, le recours à la symétrie n’est qu’un outil, un moyen de prolonger l’architecture naturelle des choses : en harmonisant les faces d’un même réel, je m’efforce d’ouvrir une porte sur la réconciliation. Après, si ceux qui regardent mes propositions visuelles, en ressortent simplement surpris, bousculés avec une envie de revoir le modèle originel et redécouvrir le patrimoine qui les entoure, j’en suis déjà pleinement heureux.

Et sur l’aspect « test de Rorschach » de certaines de vos œuvres, vous assumez ?
Totalement. Partir de soi pour aller vers l’autre, mieux comprendre ses différences pour voir comment mieux s’entendre, se compléter et utiliser les mystères du réel pour y arriver, c’est cette synthèse qui m’a demandé 45 ans de cheminement, et il a fallu attendre l’évolution de la technologie intuitive pour y arriver…

C’est marrant ces petits blocs de bureau, vous partez sur des objets déco ?
En voyant les visiteurs voyager à travers mes « synchronies », j’ai eu l’envie de créer des respirations dans un monde professionnel de plus en plus exigeant. Toucher l’autre dans son environnement de travail est pour moi essentiel. D’où l’idée de cet objet que l’on peut avoir sous les yeux seul face à nous même, que l’on peut prendre, bouger, et regarder à différentes distances, pour découvrir tous les jours selon son humeur des interprétations différentes de ces kaléidoscopes de réel…

Après Beaune, un « Dijon vu par… » ? 
Je garde une part de liberté pour de nouveaux projets comme peut-être « Dijon vu par… » pour transposer mon approche au riche patrimoine dijonnais en pleine restauration.. Cet hiver, j’aurai plaisir de participer au « Souffle de l’Art » au Cellier de Clairvaux (les 18-19 et 20 janvier). En février, un beau projet créatif s’annonce avec l’exposition à la concession Porsche à Dijon. Au mois de mars, grosse exposition à la Galerie d’Art « Quai des artistes » à Nuits. Et en ce moment « l’Art Trade Gallery » de Dijon présente aussi mon travail.
NDLR. D’ici le printemps on espère bien voir participer Arnaud à la rédaction du mag. Un Grognet visant à réconcilier le Bing et le Bang, on l’attendait depuis 18 ans. ■


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.