64
Magazine Dijon

automne 2015

 N°64
 
Accueil > Les numéros > N°64 > 08 > Régine Caudwell
08

Bronze toujours, tu m’intéresses

Régine Caudwell sculptrice


Régine Caudwell, sculpteuse

Web : regine-caudwell.be
Artiste cotée : caudwell-regine.guidarts.com
Mail : reginecaudwell@free.fr

Un après-midi par semaine, Régine Caudwell va se ressourcer dans la nature. « Pour voir du beau. Ca nourrit, le beau. » Une petite balade et au retour, elle transmettra cette beauté dans ses sculptures. Des œuvres liées au rocher. Les gens disent qu’elles sont vivantes, la pierre n’est pas inerte. Émue par l’incendie de Chenôve cet été, elle a imaginé le feu réveillant l’esprit de la terre comme un indien sur une colline. Régine est une maman pour les cailloux.

Petite, ses parents l’emmenaient voir les musées. Son père lui a montré la forme humaine des arbres. « A l’église, je regardais comment étaient faites les mains sur le rebord des bancs ».
Régine devient esthéticienne, puis se tourne vers la diététique. De son grand-père, elle hérite un jour de deux bustes. En les lavant, « j’ai senti cette vie sous la sculpture je me suis dit :
allez, j’y vais. »
Artiste aujourd’hui cotée, à Dijon depuis quinze ans, son galeriste parisien l’emmène cette année exposer ses bronzes à New York. Pour vivre et financer ses sculptures, Régine est aussi animatrice de gymnastique.
Elle dit aux élèves de son atelier : « Tout le monde a de la créativité en soi, Il faut juste oser y aller. » Elle les invite à retrouver leur côté enfant et pour certaines femmes, la femme sauvage qui est en elles. « On avait des rêves et des envies, on les a perdus, la société nous a un peu formatés. Dans la sculpture, dans l’art, dans la création pure, on les retrouve. »
Un souhait : une salle à Dijon pour exposer les artistes contemporains de Bourgogne. Les vivants, pas les morts, pour les faire connaître aux collectionneurs.
Un coup de cœur : Camille Claudel, la première à oser dire ses émotions au public.
Son mari, mécanicien automobile, a chopé le virus. Ils créent désormais en couple. « On met des pièces de mécanique sur des tables, on les assemble, ça fait un personnage. On passe une journée magnifique. »


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.