57
Magazine Dijon

Hiver 2013-2014

 N°57
 
Accueil > Les numéros > N°57 > 08 > Prenez le Tran express !
08

Prenez le Tran express ! Toison d’Or

S’ils étaient tous aussi malins que les Tran, les restaurateurs de la Toison d’Or seraient assurés d’avoir des clients même lorsque la folie des premières semaines d’ouverture sera passée. Retour sur un phénomène de société.


tran restaurant-toison-d-or-dijon
Tran Express - restaurant Toison d’Or - Dijon
©Thomas Hazebrouck. FocaleInfo

Ne me dites pas que vous ignorez qui sont les Tran ! Une dynastie en marche, une force de vente incroyable. Difficile d’imaginer que leur saga a commencé il y a déjà 25 ans à l’ouverture de la Toison d’Or, quand il y avait encore des champs aux alentours et pas de tram pour aller s’emmêler les baguettes.

Ping, le père (je doute que son prénom s’écrive ainsi, disons qu’on transpose !) est originaire du Cambodge mais il a passé toute sa vie en France, ou presque. Ses fils y sont nés, eux, c’est sûr. Jimmy, qui s’occupe à 23 ans de Tran Express à Dijon (son frère Julien est à Rennes) est une curiosité à lui tout seul. Il n’a longtemps connu pour tout horizon que la Toison d’Or avant d’aller étudier et se faire remarquer ailleurs pour son sens du commerce et de la com en général.
Dominique, leur mère, est française et c’est toujours elle qui veille, en cuisine, à ce que tout tourne rond (la production, qui n’a pas faibli en qualité, commence à 6 heures). Leur premier resto, à quelques mètres des caisses du premier grand magasin de la Toison, a simplement évolué avec son temps, jouant sur la proximité avec la clientèle, leur fidélité aussi, mais c’est la dernière création maison, le Tran Express, qui attire tous les regards, à l’étage.

So chic, so geek... and so rock and roll !

Un lieu de restauration qui joue sur l’espace, la lumière, le rêve de voyage, le transport, forcément (Tran Express !) et propose, midi et soir, une initiation à une cuisine thai décomplexée (on n’est pas dans la grande cuisine khmère, attention !) avec des échappées tendance pour la génération geek. Boissons déjantées et décalées, pour accompagner le choix que vous ferez sur place ou, mieux encore, si vous avez pensé à les commander 24 heures à l’avance, dans la carte des « Sushi Collection »*.
Comptez entre 14 et 16 € pour 8 pièces qui sortent réellement de l’ordinaire : roll ou sushi pain d’épices-foie gras, roll mangue-crispy chicken, roll ou sushi canard fumé-orange, sans oublier notre préféré : avocat en fleur-tartare de saumon. 

Comme ils servent non-stop dans le Tran Express, évitez les heures d’affluence, vous pouvez venir le soir, et même le lundi, quand le centre-ville dijonnais ressemble à un mouroir.
sushis-rolls
Le plus drôle, c’est qu’on aurait pu avoir un Tran Express rue de la Liberté, mais les prix des loyers dans la grande rue du centre-ville ont fini par décourager la famille Tran, qui a préféré investir à la Toison. Bravo !

Tran Express : Toison d’Or.

Ouvert lun-sam jusqu’à 22 heures. Tél : 03 80 30 51 23

*Les sushis/rolls Collection sont disponibles sur commande, 24 h à l’avance afin que les Tran puissent acheter des matières premières extra fraîches.

Roll Pain d’épices- Foie gras | 15,90€ 8 pièces
Roll mangue - Crispy Chicken | 14,90€ 8 pièces
Roll Canard Fumé - Orange | 13,90€ 8 pièces
Roll Avocat - Crispy Chicken | 13,90€ 8 pièces
Sushi Pain d’épices - Foie gras | 15,90€ 8 pièces
Sushi Canard fumé - Orange | 13,90€ 8 pièces
Avocat en Fleur - Tartare de saumon | 14,90€ 8 pièces


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.