64
Magazine Dijon

automne 2015

 N°64
 
Accueil > Les numéros > N°64 > 05 > Pourquoi je hais Miss GlouGlou
05

Salope !
par Émilie Chapulliot

Pourquoi je hais Miss GlouGlou Ophélie Neïman

Je la déteste. Elle m’a volé ma vie, mes amours, mes envies, mes projets. Elle me saoûle. Elle fait ce que je fais, mais en mieux.


Ophélie Miss GlouGlou

En cent fois mieux. Journaliste sur France 3 puis chez Rue89, un jour elle a décidé de tout plaquer. « Salut les gars, moi je quitte la rédaction ! ». Ophélie Neïman a pris ses cliques et ses claques et s’est tirée. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a bien fait. Transformiste sur les bords, elle a enfilé le costume de Miss GlouGlou sur le web . Et alors qu’elle papote pinards et bons canons sur son blog depuis seulement quelques mois, elle reçoit un coup de fil d’un type. On vous retranscrit la conversation telle qu’elle a du avoir lieu, ou presque :

- le type : Miss GlouGlou ?

- Ophélie : Oui, c’est moi.

- le type : Bonjour, je suis le directeur du Monde.

- Ophélie : … (là elle dit rien car elle est partagée entre l’envie de vomir et de se faire pipi dessus)

- le type : Nous aimerions rapatrier votre blog sur le site du Monde.

- Ophélie : D’accord Monsieur. Au revoir Monsieur. A bientôt Monsieur. Merci Monsieur.

Et voilà que la gonzesse, débutante, hors circuit, mais néanmoins très très forte lorsqu’il s’agit de raconter ses expériences viti-vinicoles, se retrouve littéralement propulsée au sommet de la gloire. - Agaçante ? Oui, c’est le mot. Le téléphone de la Fantômette du vin sonnera désormais souvent occupé : l’Etudiant l’appelle et lui propose de faire un bouquin… Et hop, c’est parti, en voiture Simone. Puis c’est Marabout qui, après avoir fait le tour des fourneaux, lui suggère d’écrire un bouquin illustré sur le vin. Et bien, allons-y gaiement ! En plus, ce livre, vous l’avez peut-être sur votre table de nuit. Il s’appelle « Le vin, c’est pas sorcier ». Vous l’avez probablement offert à votre mec ou à votre belle-mère et ils ont du l’adorer. Vous l’avez peut-être même vu chez Darty ou à Istanbul. Parce que Madame la blogueuse s’est payé le luxe d’être traduite en 7 ou 8 langues. - Rageant ! - Et puis bientôt, elle va nous pondre un livre imaginé avec un pote, un truc du genre « boissons et séduction », ou l’art de sortir le bon canon au bon moment, du premier rencard, à l’achat d’un appart en passant par la présentation à la belle famille. - Exaspérant ! GRRRRRRRR - Du coup, on se dit que Miss GlouGlou va avoir le melon, qu’elle va nous apprendre la vie et en faire des tonnes. Que son blog va perdre la légèreté des premiers jours, son côté décalé et la candeur de l’amateurisme. Même pas. Elle déguste partout, tout le temps. Elle rencontre des vignerons à la pelle. Elle parcourt les routes des vins de France et de Navarre, enchaîne les interviews et les séances de dédicace. Les passants crient son nom, les sommeliers lui baisent les pieds, les viticulteurs lui font livrer des palettes de grands crus. Simplement pour la remercier. Et pourtant, elle reste cette petite fille de l’Est, innocente, émue aux larmes lorsqu’elle déguste un vin qui lui parle, trop fière d’elle quand elle remonte dans sa valise,un excellent Madiran à son papa qui ne jure pourtant que par les Bourgognes (un mec bien visiblement). Une nana capable de nous pondre un article intitulé « Comment cracher avec élégance ? » et de nous faire vibrer avec ses tribulations vinicoles. Elle est parfaite. Elle envoie le pâté. Elle a tout compris la p’tiote : le vin c’est pas du blabla, c’est du vécu.

Et le pire, le pire de tout, c’est que ce papier va la faire marrer…

Ophélie Neïman


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.