65
Magazine Dijon

hiver 2015

 N°65
 
Accueil > Les numéros > N°65 > 08 > Pleurer et revivre
08

Pleurer et revivre


Arman Méliès © DR

Lors de ma précédente chronique, je me plaignais d’une année 2015 noire et triste. Je n’imaginais pas que le pire était à venir ! Cet automne restera comme l’un des plus douloureux, une blessure à jamais ouverte. Comme si tout ce en quoi je croyais s’écroulait. Finie l’insouciance de nos, déjà lointaines, jeunes années. Le monde change et devient si dur, si cruel, si imprévisible. Je suis un passeur et, depuis des décennies, j’essaye de donner envie d’aller aux concerts, aux spectacles. Je suis un jouisseur et j’aime à partager des verres, des repas avec les amis et ce sont à ces simples choses que l’on s’est attaqué. Mais la vie continue alors, après les larmes, ne baissons pas les bras et continuons à sortir, rire et jouir de la vie. Commençons cet agenda avec un peu de nostalgie comme un retour au bonheur d’antan : The Australian Pink Floyd show offrira un live-show ambitieux et spectaculaire pour faire vivre au public un concert des Pink Floyd comme s’ils étaient sur scène. Mise en scène, musique, lumières lasers : la ressemblance est saisissante ! Direction la Corse avec I Muvrini, véritables icônes sur l’Ile de Beauté.
Aujourd’hui, à travers la force du chant polyphonique et leur ouverture sur les musiques du monde, le duo fraternel diffuse ses messages de paix et de tolérance au-delà des frontières. Pour ceux qui les auraient ratés, Souchon-Voulzy continuent une tournée exceptionnelle dans tout l’Hexagone pour présenter avec la générosité qu’on leur connaît, le fruit de leur travail. Après 7 ans d’absence, Francis Cabrel fera son grand retour pour présenter « In Extremis » son 12e album-studio de compositions originales. Un plaisir de retrouver l’homme d’Astaffort et son bel accent chantant. Autre duo plus récent AaRON où la complicité entre Simon Buret et Olivier Coursier est telle que ce groupe reste unique. Et revient avec un troisième album « We cut the night » sombre et véhément, d’où émerge une electro-pop drapée dans un clair-obscur saisissant. Le nouveau Caravan Palace, ça râpe aux entournures, c’est punchy, c’est décadent, c’est groovy, toujours évident, ça prend son temps et ça brille dans le noir, à retrouver à La Commanderie de Dole. Grosse soirée à La Rodia avec J.C.Satan anges rebelles, Ten Volt Shock condensé d’énergie punk, de transe noise, de mélodie indie rock et 2Methyl dont la précision des machines rencontre l’énergie de la batterie acoustique.
Février sera marqué à Besançon et à Dijon par le festival GénériQ (voir par ailleurs). Sur les conseils de ma jeune et néanmoins éclairée collègue Alexandra je pourrais réserver la soirée avec Savages, Other Lives, Bantam Lyons, Jesse Mc Cormack. Un peu de douceur dans ce monde de brutes avec Claire Diterzi qui n’est définitivement pas une chanteuse comme les autres. Diterzi dérange, elle bouscule, et elle ravit. Du côté des révélations, Feu ! Chatterton s’impose dans le paysage musical comme la relève moderne et élégante du rock français. Rémoise pleine d’avenir et de talents, Jeanne Added propose une pop électronique et post punk tellurique, ballade cinématique et fièvre rythmique. Une bouffée d’air frais à couper le souffle. Elle partagera la scène avec Arman Méliès et son indie-rock épique et impétueux, lyrique et ombrageux. Pessimiste, Arno ? « J’ai peur pour l’avenir » dit-il. Un constat tempéré par un humour teinté de surréalisme. « Magritte est mon voisin » rappelle-t-il. Le chanteur réclame d’ailleurs cet héritage. « Je suis un surréaliste, la musique est surréaliste. » Ce qui s’accommode à merveille d’un état d’esprit optimiste. « Je veux rester positif. » « J’ai les fesses dans le beurre » chante-t-il d’ailleurs sur l’album, rappelant qu’il appartient à une génération privilégiée. A ma génération et à celles qui suivent je ne le répéterai jamais assez : Carpe Diem !!! Profitez de la vie encore et encore !

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.