39
Magazine Dijon

Juin 2009

 N°39
 
Accueil > Les numéros > N°39 > 07 > PASSONS CET ÉTÉ ENSEMBLE
07

Sortir Dijon
Gérard Bouchu

PASSONS CET ÉTÉ ENSEMBLE DIJON, ON CONTINUE…

Rassurez-vous, on ne va pas vous proposer un résumé de tout ce qui se passe en Bourgogne, vous n’avez pas mérité ça, si vous avez gardé le sourire en feuilletant les pages précédentes. Les grands festivals, vous les connaissez, vous avez déjà pris vos places. Les autres, c’est le temps qui va décider. Binoche, qui est arrivé en pleurant sur Woodstock (quarante ans déjà), nous livre plus loin ses festivals à ne pas manquer. Et si on restait plutôt à Dijon, dites ? Ne dites pas que vous n’avez plus d’argent, les festivités qu’on vous propose sont souvent gratuites. D’accord, maintenant qu’on vous a promené aux quatre coins de la Bourgogne, on a beau jeu de vous planter là. Justement, puisque vous allez bien finir par rentrer chez vous, jetez un coup d’œil sur le programme. Il est partout, gardez le en poche, on vous donne juste quelques coups de cœur. Vous ne pouvez pas le manquer, il y a une autostoppeuse en couverture, qui n’attend qu’un automobiliste au grand cœur pour l’amener au cœur de la capitale. Puisque vous êtes bien partis pour arpenter les routes de Bourgogne, voilà de quoi vous motiver au retour. Tout dépend si vous êtes ou non accompagné ! Et si vous aimez ou non le violon…


Sortir Dijon en été

L’ Estivade ne fait pas de quartier

Jusqu’à fin juin, les groupes folkloriques, les chorales, les fanfares et les orchestres d’harmonie investissent parcs et jardins de Dijon sous la bannière de l’“Estivade”. Les arts plastiques sont à la fête, on peut apporter son pique-nique, évitez les verres en plastique, ça fait désordre. De la musique créole au rock en passant par la nouvelle chanson française, les débuts de soirée devraient vous ouvrir méchamment l’appétit.

Mégaphone à l’Auditorium

Concert « Musiques Urbaines » le 27 juin à ne pas manquer. Il a été conçu spécialement par l’ensemble Ictus, que les habitués de l’Opéra nouveau connaissent bien. Du sauvage en première partie, du doux, du relaxant ensuite, à apprécier dans les transats installés au Bar de l’Auditorium. S’ils arrivent à donner un âme à ce lieu, on va les adorer et leur élever une statue !

Arabesques aux Carrières Bacquin

Le 30 juin, pour clore l’Estivade, la Luna del Oriente vous propose des danses métissées (hip-hop, flamenco, contemporain et danses du Moyen-Orient) en compagnie de Mathieu Bankari, accompagné de sa contrebasse : un Dijonnais qui évolue dans un style électro–oriental, à découvrir.

Un inédit de Rameau !

Inédit, mon œil, direz-vous ! L’opéra-ballet tardif “Les surprises de l’Amour” a été donné au moins 60 fois du vivant de Rameau qui l’a sans cesse remanié. Mais la version que vous allez découvrir doit être l’une des dernières connues à ce jour. Et de fait, le dernier acte “Les Sibarites” n’avait jamais été référencé par les musicologues en tant que partie intégrante des “Surprises de l’Amour”. Plusieurs danses, dans les autres actes, étaient elles aussi inconnues jusqu’à présent. Au musée Magnin, dans le cadre d’Opéra d’été, il va falloir vous magnier pour trouver des places.

Mâtitube… attitude !

Le 6 juillet, à 20h30 (on est précis), il y aura du monde, place de la Lib, pour découvrir le “Mâtitube”, un drôle de manège parlant. Une expérience plastique et sonore que l’on doit à un trio émotif emporté dans un enfer métronomique. Des saltimbanques qui volent, marchent sur l’air, l’air du temps, ses mots, sa grammaire, sa vulgarité, ses paroxysmes et ses questions. Dans le cadre du festival Dièse, gratuit.

Dièse fait son cinéma

Les 8 et 9 juillet, venez applaudir « Les aventures du prince Ahmed », en route malgré lui vers des pays lointains. Un film de 1926 accompagné en direct par Bastien Lallemant, Julien Vuillaume et Philippe Poisse, trois musiciens qu’on est heureux de retrouver, pour animer ce ciné-concert jeune public au Parvis Saint-Jean proposé dans le cadre du festival Dièse.

Dièse fait son cirque aussi !

“Sway” , présenté le 11 juillet à 22h, au Parvis-Saint-Jean, s’est construit autour d’un dispositif scénique inédit composé d’un cadre aérien monté à la verticale d’une rampe de skate, entre lesquels les corps volent, chutent et se confrontent dans un “choc aérien” aux trajectoires inattendues.
L’univers musical – porté sur scène par Yannick Dupont, personnage tour à tour intrus, allié ou témoin – accentue le caractère absurde de cette pièce d’un cirque bien d’aujourd’hui.

Les “Machinimas”, mais c’est quoi ?

Ce sont des films courts créés à partir de moteurs de jeux vidéo que vous allez découvrir à l’Eldo le 12 juillet, à 19h. Une programmation originale permettant de faire découvrir au public les meilleurs films narratifs, vidéo-clips, documentaires, publicités et oeuvres artistiques conçues grâce au détournement de jeux vidéo. Le mot “Machinima” provient de la contraction des mots “machine”, “animation” et “cinéma”. Vous l’aviez deviné, bien sûr !

D’Jazz au jardin Darcy

Venez vous mettre au vert et au jazz, ça soûle pas, le 18 juillet à partir de 19h. L’univers de “Silex” se situe à la lisière des musiques jazz et electro. Un trio electro-jazz-rock composé de Jean-Philippe Raillot (guitare, platines), Sylvain Cathala (sax) et David Aknin (batterie, machines). Délibérément expérimentales, résolument actuelles, les improvisations libres du trio se teintent de groove, de bruitisme, de trip hop, de rock progressif, de free… Keep cool, ils ne sont pas méchants ! 03-80-59-10-32

Clair Obscur à l’Arquebuse !

Le “Clair obscur” a carte blanche, du 22 au 25 juillet ! Pour fêter ça, la troupe a choisi un thème de saison, les arts forains. Jongleurs, acrobates, clowns... tous les circassiens sont déjà là, même le manège. La fête sera populaire et familiale,qu’on se le dise ! Venez vous détendre et goûter des concerts gratuits, découvrir des noms et des spectacles hauts en couleurs : “Cubitus du manchot”, “Hocus Pocus”, “Tutti Frutti”, , “Macadam compagnie”... et vous aurez droit à une surprise : une toute nouvelle création de la compagnie du “Clair obscur”... Tél : 03-80-41-83-94
www.cieclairobscur.com

On vous en conte de belles !

Les mercredis, en août, c’est l’heure du conte, à la Nef, côté jardin (10h30 et 16h30) Le 5 août, direction le pays du soleil levant, où on racontait, dans les campagnes d’autrefois, des histoires pleines de mystères. Dans ces histoires, on voyait surgir des animaux qui, par leurs comportements, ressemblaient étrangement aux hommes. Tout un monde qui s’ouvre à nous… La compagnie des contes. Tél : 03-80-73-31-13 cie.contes@free.fr

Entre cour et jardins

Une belle façon de terminer août, et de préparer la rentrée. Du 22 au 27 août, ce festival de fête sa dixième édition, toujours dans des jardins et d’autres lieux remarquables. Dix ans de créations avec une centaine de rendez-vous proposés au public dans des sites exceptionnels en Bourgogne et notamment à Dijon au parc de la colombière et au jardin de l’arquebuse. www.ecej.fr

Suivez sa « voix »

Le 27 août, dans le cadre des Jeudis de la Voix, l’hôtel de Vogüe accueille Miss Lisa Papineau, et vous avez intérêt à être là pour l’applaudir. Originaire du Vermont américain mais résidant désormais à Paris, Lisa Papineau s’est fait connaître avec son groupe “Pet” sur la bande originale de “The Crow : City of Angels” puis avec son projet trip-hop “Big Sir”. Il aura fallu attendre 2005 pour que la miss sorte sa première oeuvre solo, dans un registre minimaliste avec des bouts de ficelles...
Musique mécanique : roulez jeunesse !

GB


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.