37
Magazine Dijon

Décembre 2008

 N°37
 
Accueil > Les numéros > N°37 > 02 > On a retrouvé la fille du Père Noël !
02

Emilie Chapulliot

On a retrouvé la fille du Père Noël !


la fille du père noel

Je m’appelle Françoise. Je suis caissière à Monop’. J’aime les moelleux au chocolat, l’odeur du pain qui cuit et jouer avec mon chien. Comme mon nom ne l’indique pas, je suis la fille du Père Noël. Avec Mazarine, nous avons créé un groupe sur Facebook : les FFCD. Les fils et filles caché(é)s de. Et je dois dire que ça marche plutôt pas mal. Moi, j’avais déjà de sérieux doutes. Mon vrai nom est Marie-Noël Clauss. Lieu de naissance : inconnu au bataillon. Ok, ça aurait dû me mettre sur la voie. J’ai atterri à Dijon en 1972, j’avais 12 et demi. J’ai eu une enfance tout ce qu’il y a de plus banale mais très heureuse. J’adorais faire le marché avec ma mère. Jusqu’au jour où, on m’a fait une révélation. Nous avons tous peur du moment où un des camarades de classe de nos enfants s’exclamera avec fierté : le Père Noël n’existe pas ! Personnellement, je n’ai pas le souvenir d’y avoir cru. Par contre, je me souviens du jour où ma mère m’a annoncé : tu es la fille du Père Noël ! J’étais au bord de la crise de… rire. Car elle avait une photo. La fameuse photo.


Celle où je suis dans les bras du Père Noël. Mais sur ce cliché je suis un peu pallotte. J’ai même l’air très mal en fait ! J’ai toujours été malade en traîneau. En plus j’ai peur du vide. En avion, j’ai la trouille et le froid, je déteste. Les cadeaux évidemment c’est mon truc mais surtout quand on m’en offre. Alors, merci bien. Être la fille du Père Noël c’est pas forcément un cadeau. Mais bon, autant profiter de ses privilèges et demander à son papa Noël de faire des efforts pour sa petite fille chérie. Alors papa si tu me regardes, prends des notes. J’aimerais que la grande roue reste toute l’année place de la République, que le tram soit rebaptisé « Bing Bang Tram » parce que ça sonne bien, que la Carte Monop’ m’offre encore plus d’avantages, que les chansons d’Yves Jamait retentissent dans les rues de Dijon, que les bars à (bons) vins se multiplient, qu’il fasse moins froid aussi, qu’on puisse passer les vitesses sur les Vélodis, que je devienne une VIP de la Gazette, que mon patron m’augmente, que la vie soit plus belle, que…Papa, c’est ça la magie de Noël non ?

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.