52
Magazine Dijon

automne 2012

 N°52
 
Accueil > Les numéros > N°52 > 04 > Nouveautés restos Beaune
04

Nouveautés restos Beaune


Christophe Crotet aubergiste :

le grand retour !

Les Crotet font depuis longtemps partie du paysage gastronomique de la route des vins. Jean Crotet, qui fut un des plus grands chefs cotedoriens de la fin du siècle précédent, avait créé l’Hostellerie de Levernois où ses deux fils et sa fille débutèrent. Christophe Crotet, l’aîné, après avoir ouvert - et même fermé - quelques belles tables ici et là, s’est rapproché de ses racines. Non pas que le chien fou de la famille soit parti bien loin. Mais son come-back réussi marque un vrai retour à la sagesse, dans les prix comme dans la cuisine, loin des modes. Allez boire l’apéro au bar, et jetez un œil sur la salle, qui mériterait d’être classée monument historique. Profitez plutôt des derniers beaux jours pour vous offrir en terrasse un des meilleurs menus du marché du moment, à prix tout petit, ou pour déguster un pâté en croûte estampillé Crotet, un risotto de saint-jacques aux girolles ou une épaule d’agneau confite digne de ce nom. Dessert simple, mais bon, comme ce devrait toujours être le cas.
L’Auberge Bourguignonne : 4 Place Madeleine, 21200 Beaune. Tél. 03.80.22.23.53.
contact@auberge-bourguignonne.fr www.auberge-bourguignonne.fr
Ouv 7j/7. Menu du marché le midi 15-18 €. Menus 30-49 €.

Suivez le Piqu’bœuf !

On venait ici jusqu’alors pour les grillades de bœuf charolais à la braise dans la cheminée. Marie Line et Thierry Broin ont pris le taureau par les cornes : ils ont transformé leur grill bien connu des Beaunois (une maison du XVIIIème, tout de même) en un resto aux couleurs du temps, agréable au goût comme à l’œil. Si les menus incitent le passant à se poser là "au détour des Hospices" ou à s’offrir la tournée des grands ducs, avec des plats qui sentent bon la Bourgogne, la carte a joliment évolué avec l’arrivée en cuisine du fils, Damien, formé dans de belles maisons beaunoises (et d’ailleurs, ne soyons pas chauvin). Pot-au-feu en fine gelée au foie gras, raviole de queues de bœuf confites, sauce pinot noir : ces deux plats, appartenant au menu dit "sur la route des vins" nous ont d’autant plus emballés que les prix sont doux. Si la mère n’est pas là, durant le service, ne lui en veuillez pas : elle a des manèges au parc de la Bouzaise, où vous pourrez aller digérer ensuite, si le temps s’y prête. Une famille qui cache bien son jeu.
Restaurant Piqu’bœuf : 2 Fbg Madeleine, 21200 Beaune.
Tél. 03.80.24.07.52 contact@piquboeuf.com - piquboeuf.com
Tlj sf mar-mer, jusqu’à 22h30. Congés : 3 sem en janv, et en juin. Formule déj 15 € en sem et menus 22-27 € (notre préféré) ; autres menus 32-42 €.

Meursault :

c’est du Billard !

Il fait toujours aussi bon s’arrêter au cœur de Meursault, village typique et charmant ayant conservé un centre bien vivant. Surtout, dirons-nous, depuis qu’Alain Billard, l’ancien chef du Gourmandin à Beaune, a repris cet établissement. Une vraie atmosphère de maison de village vigneron, surtout si l’on passe par le bar. Les lieux sont restés dans leur jus, mais quel jus ! Et quel plaisir dans l’assiette ! 
De jolis produits sans chichis mais d’une fraicheur, d’un goût incroyables : médaillons de joue de porc confits, purée maison et légumes croquants, grenouilles ail et persil, pigeon rôti aux champignons du moment… Ou, plus tradi encore, genre gras double à la moutarde, poulet de bresse rôti, etc.
 Desserts qui nous ramènent en enfance, et à l’enfance de l’art : crêpes Grand Marnier à l’orange, riz au lait, tarte tatin.
Une terrasse aux beaux jours cachée mais chaleureuse, et une salle à manger pas triste.
Six chambres seulement, pour qui veut tester la carte des vins, avec les coups de cœur du chef, à prix plus que corrects.
Hôtel du Centre-restaurant Alain Billard :
4, rue de Lattre-de-Tassigny, 21190 Meursault.
Tél. 03.80.21.20.75.
contact@hotel-du-centre-meursault.com
www.hotel-du-centre-meursault.com
Doubles 65-85 €. Form. déj 18-21 € ; le soir et dim menu 28 €. Tlj en saison ; fermé jeu mi-oct à Pâques.

F&B, pour l’amour du vin !

Nouvel établissement idéalement placé dans l’hyper centre-ville, sur la petite place Carnot, qui vaut bien la grande. Petite terrasse sympa, pour prendre les premiers (ou les derniers) rayons du soleil ; à l’intérieur la déco est chic et simple, rien de prétentieux. Enfilade de murs,escalier typique, beau travail de ferronnerie. La carte alterne le bistronomique avec, comme il se doit, quelques classiques revisités (vol-au-vent, rable de lapin à la moutarde, côte de veau aux champignons), et des en cas très qualitatifs : camembert de chez Bordier, sardines de chez Ramon Pena ou jambon persillé du boucher de Pommard, car il ne faudrait pas oublier les locaux. Jérôme, après avoir joué au sommelier dans de grandes maisons en Suisse, à Monaco ou même à Beaune, a eu envie d’ouvrir, avec son associé, un "bar à vin ou l’on mange bien", un lieu de vie dans le goût du moment, avec des prix raisonnables. Cuisine simple, avec de beaux produits, qu’accompagnent des bouteilles gardées d’ordinaire par les vignerons pour les copains.
Restaurant F&B : 6-8 rue d’Alsace,
21200 Beaune. Tél. 03.80.21.04.19.
restaurant-fandb-beaune.fr
Tlj sf mer. Menu du marché le midi 18-21 €. Carte 35-40 €.


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.