57
Magazine Dijon

Hiver 2013-2014

 N°57
 
Accueil > Les numéros > N°57 > 02 > Notre dernier mot, Jean-Pierre !
02

Jean-Pierre Foucault Dijon...

Notre dernier mot, Jean-Pierre !

Merci, Jean-Pierre Foucault. Un grand merci à toi pour nous avoir permis de nous (ré)chauffer en ce mois de décembre qui donne des envies d’hibernation à plus d’un.


L’hibernation étant une façon comme une autre d’évacuer le problème du réveil : Dijon, au printemps, c’est toujours plus glamour. Promis, dans le prochain numéro, en mars-avril, on ne parlera pas d’élections, mais d’une ville en mutation, avec ceux qui la rêvent et ceux qui la font. Rarement les mêmes, quoique...
Pour l’heure, saluons la trève des confiseurs qui aura permis à toute une population de se retrouver sur le papier, sur facebook ou sur twitter en l’honneur de la dernière des blagues marseillaises à la mode. Chacun a imaginé le pire des sévices à faire subir au présentateur préféré (c’était avant !) des Dijonnais. Le pire, selon moi, c’est le ban bourguignon, qui reste, interprété par une foule en délire au Zénith, la pire image qu’on pourrait offrir au monde. Binoche voulait même lancer sur scène les Tryo21, en son honneur, mais on lui a dit qu’on allait avoir des ennuis...
Le célèbre philosophe de TF1 épinglé par le Gros Dijon - notre confrère mystérieux à qui l’on doit un départ au soleil précipité de Jean Maisonnave, qui préfère lui aussi s’éveiller face à la mer ! - n’a pas encore décidé, à l’heure où nous mettons sous presse, le lieu où il va dormir, une fois les Miss rhabillées.


On vous montre ci-dessus le projet d’hôtel dans les arbres imaginé ce 3 décembre par l’équipe de communication du Grand Dijon dans son désarroi. Un lodge écolo-rigolo qui sera implanté en trois exemplaires seulement au dessus du lac de Dijon, sur le terrain de la Cras (qui va échapper ainsi aux bétonneurs fous). Quelques ruches, c’est tout, pour protéger des curieux.
hotel dans les arbres au lac-kir

On a bien pensé offrir un pendule à ce cher Foucault, comme nous l’a demandé notre érudit local, Albert Tournepage, qui ne regarde que Voo TV et France 3 Bourgogne, pour se détendre. On a trouvé mieux en lançant en avant-première un collier de perles 100% bourguignonnes puisque réalisé par une artiste locale, Miss B, uniquement à partir des couvertures de Bing Bang et d’autres magazines régionaux moins connus.

Ces colliers colorés en fil de cuir avec des perles maison en papier-carton ont eu un tel succès, en quelques jours, qu’elle va les commercialiser à partir de janvier. Si vous voyez une femme en train de vous arracher votre Bing Bang des mains, pour ses réserves, ne vous laissez pas faire. Vous pourrez, tout en gardant ce mag collector, lui commander un collier de perles, pour vous ou votre compagnon à quatre pattes, en la contactant directement : fb.stylisteinfographiste@gmail.com

colliers-perles-papier
Un collier de perles made in Bing Bang
Vous retrouverez Fatima B, auteur de ce prototype entièrement réalisé avec des couvertures de ce mag, dans le BBM 58, avec d’autres Dijonnaises qui essaient de faire

Et, encore une fois, bonne fin d’année à tous ceux qui se réveilleront à Dijon pour les fêtes !

■ L’équipe de Bing-Bang-Mag


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.