46
Magazine Dijon

Printemps 2011

 N°46
 
Accueil > Les numéros > N°46 > 02 > Non mais laissez-moi manger ma banane  ! *
02

Y’a bon Dijon
Photo - Focale.info - Thomas Hazebrouck

Non mais laissez-moi manger ma banane  ! * Des infos piochées ici ou là et parfois sorties de nulle part…


banane

La Russie va disparaître.

Ce n’est pas moi qui le dit, je l’ai lu dans Courrier International. D’ici 2150, plus rien, ou plutôt, plus personne. Les russes ne font plus d’enfants. On ne parle même plus de baisse de la population mais bien de dégringolade cataclysmique !
La Russie va être rayée de la carte, le Russe est en voie de disparation. Et pendant ce temps, la France explose avec des taux de fécondité record, l’Europe franchi la barre des 500 millions d’habitants. Ben alors, c’est la crise ou c’est pas la crise ? Moi qui croyais que le moral des Français était en berne, en fait, j’ai encore rien compris…

Google power.

J’hésite encore  : Metropolitan Musuem of Art ou Château de Versailles  ? Et puis non tiens, je vais me faire le musée Van Gogh à Amsterdam. Merci Google, en deux clics me voici dans les couloirs de cette galerie légendaire. J’ai même réussi à me perdre. Art project, le dernier né de Google, met 17 musées à portée de clics… En attendant que le musée des Beaux-Arts de Dijon termine son lifting, il y a des expos et des vraies, notamment celle consacrée aux coulisses des Restos du Cœur… Forcément c’est moins drôle, mais c’est la vraie vie  ! «  Au cœur des Restos  », photographies de Pauline Tylinski, du 11 au 16 avril à la Maison des Associations de Dijon puis courant juin dans le resto d’Ikéa.

J’ai fait comme un million de français.

J’ai acheté (et lu) «  Indignez-vous  » de Stéhane Hessel. Un million de fois 3 euros, ça fait 3 millions d’euros. Ce sont ses héritiers qui vont être contents et qui risquent de s’indigner contre l’ISF. En 20 minutes, c’est lu et digéré. 1# Trouver un motif d’indignation. 2# Changer de système économique. 3# Mettre fin au conflit israélo-palestinien. 4# Choisir la non-violence. 5# Endiguer le déclin de notre société. Sur le fond, c’est incontestable. Le bonhomme remet les pendules à l’heure et les idées en place… sans hurler, sans véritablement donner de solutions, mais avec des mots justes. Disponible partout où on vend des bouquins  !

Les vaches ont la gueule de bois.

« Janice Ravndahl complète chaque jour le repas de ses bêtes avec un litre de vin rouge ». D’après l’éleveuse canadienne les bovins seraient vachement plus détendus et la viande, plus tendre. Et elle ajoute  : «  Les vaches meuglent beaucoup plus et sont devenues vraiment bavardes  ».
J’ai essayé de donner du Redbull au cochon de la ferme d’à côté, il ne s’est pas envolé. Comme quoi, il ne faut pas toujours croire ce que l’on lit dans les journaux… (et ce que l’on voit à la TV).
diner-presque-parfait

Un dîner presque parfait.

J’ai toujours détesté le dimanche. Comme beaucoup de gens d’ailleurs. Chacun y va de sa petite recette miracle pour contrer le blues du dimanche soir (le premier conseil à donner étant évidemment d’éviter Drucker). Pour tous les célibataires au bord du suicide dominical, Pasta Party propose «  des dîners le dimanche soir pour vous permettre de rencontrer d’autres célibataires autour de bons plats de pâtes  ». J’avoue, ça m’a déprimé quand j’ai vu ça. Je ne sais pas si ça vient du côté célibataire, dimanche soir ou des nouilles. Ou les trois en même temps (ou si parce que la rédaction de Bing Bang a tenté de m’y envoyer de force). Mais finalement, c’est peut-être plus fun que de zapper entre les cadavres des Experts, les dessous de la prostitution de Zone Interdite ou Faites entrer l’accusé  ! Une fois par mois à Dijon. www.pastasparty.com EC


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.