81
Magazine Dijon

Hiver 2019/20

 N°81
 
Accueil > Les numéros > N°81 > 02 > Merci, bon Saint-Vincent !
02

Merci, bon Saint-Vincent ! Gevrey-Chambertin Saint-Vincent Tournante 2020 76è édition

Grâce à toi, Gevrey-Chambertin s’éclate enfin. Une Saint-Vincent tournante à ne pas manquer, les 25 et 26 janvier 2020.


Commission défilé © DR

Qui aurait cru un jour que Gevrey-Chambertin cachait autant de petits rigolos ? Des grandes gueules, des personnages hors normes, dans le monde du vin et de la politique, on le savait déjà. On en a revu certains dans le dossier de presse envoyé en novembre pour nous mettre le vin à la bouche. Mais là, c’est vraiment tout un village qui s’apprête à faire la fête. Une fête décalée, dans l’air du temps, mais respectant bien sûr une tradition qui remonte à 1938. Une époque où on se dévergondait en faisant le ban bourguignon au nez des visiteurs, qu’on espérait voir tous transformés en ambassadeurs de nos vins. Rouges trognes et mots d’esprit. Certains allaient revenir très vite, en costumes militaires, mais on préfère oublier cette période, ou se contenter de revoir « La Grande Vadrouille » pour se rassurer. Amusant de revoir les photos des fêtes précédentes. Depuis 1947, tous les 20 ans environ, le bon saint protecteur des vignerons est repassé par-là, donnant un petit air de fête tout d’un coup à un village cachant d’ordinaire ses secrets de famille et ses richesses derrière de hauts murs. Les photos prises en 1980 montrent une procession qui respectait encore les usages, on était habillé chic, et chaudement, bien sûr. Il y a eu une autre Saint-Vincent en l’an 2000, un succès, nous dit-on, mais on était encore dans l’ancien monde. En 2020, ce sont 80 000 bipèdes qui sont attendus, et c’est un nouveau visage que le village veut offrir.

Manque de bol, la Halle, qui devait ouvrir pour l’occasion, avec un office de tourisme tout neuf, n’est pas terminée. Faudra repasser au printemps pour venir toquer avec son verre aux becs verseurs qui verseront automatiquement désormais une ration de vin selon la dose que vous aurez demandée. En attendant que la machine remplace l’homme, profitez de la Saint-Vincent pour rencontrer pour de vrai les stars du terroir, les rois du vignoble. Ils mettent le paquet pour vous accueillir, allez voir leur site, pour vous donner une idée.
On savait que le monde du vin était en pleine mutation, que l’oenotourisme ouvrait les portes et les esprits sur le monde, mais là, chapeau.
Le Roi Chambertin, cette année, c’est Guillaume Frachot, l’ex petit prince de la restauration dijonnaise qui a pris de la bouteille et deux étoiles, en 20 ans. Mais tout le monde ne va pas participer aux deux galas programmés (1200 personnes, mais ce sera vite rempli !).

Affiche Saint vincent tournante gevrey 76è 2020

Les caveaux de dégustation vous feront remonter le temps en goûtant aux millésimes 2009, 2013, 2014, 2017 et 2018. Les kits contenant les tickets et les verres sont à retirer dans les offices de Gevrey-Chambertin, Nuits, Beaune et Chalon.
Pour en savoir plus, consulter le site :
gevreynuitstourisme.com


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.