64
Magazine Dijon

automne 2015

 N°64
 
Accueil > Les numéros > N°64 > 11 > Manuela Dufour
11

L’itw de J.G. Groscon

Manuela Dufour

Manuela Dufour, fondatrice d’Un Salon Particulier, salon de coiffure-coloriste en appartement ouvert à Dijon depuis mars 2014, après avoir eu un salon à Paris pendant 12 ans. Originaire de Dijon, elle referme une parenthèse parisienne de 15 ans et a créé un salon comme un appartement, pour créer une relation plus intime avec ses clientes à qui elle propose des produits les plus naturels possibles.


Manuela Dufour, une coiffeuse, c’est une bécasse blondasse décolorée qui peut tenir une demi-journée rien que sur le prochain mariage de je ne sais quelle starlette débile ?

Plus du tout, mon rôle est de rendre les femmes belles, de les écouter, de les bichonner, ce qui implique d’être le plus loin possible des potins et des ragots qu’ils soient dijonnais ou internationaux. De plus je suis brune, ni blonde ni blondasse !

Pourquoi on devient coiffeuse, parce qu’on trouve ses copines trop moches ?

C’est pas qu’elles soient moches, c’est qu’on peut les embellir ! Je n’ai aucune cliente ni aucune copine moche. J’ai toujours eu envie de faire ce métier, depuis toute gamine, la proximité de ce métier avec la mode m’a toujours attirée. Je l’exerce depuis plus de 20 ans, petite je coupais les cheveux de mes poupées, de mes frères et sœurs et même les miens ! Je continue sur cette lancée sans me lasser, en évoluant, ainsi depuis plus de 10 ans je me suis formée et spécialisée dans la couleur. J’utilise des produits les plus naturels possibles. J’ai constaté que les produits chimiques traditionnels font de gros dégâts sur la peau et les cheveux des clientes mais aussi sur les personnes qui les appliquent, c’est pourquoi j’utilise des produits sans ammoniaque et des pigments naturels.

Es-tu coureuse ?

Pas du tout, pour me défouler je marche, dés que je peux, j’évite de prendre ma voiture, c’est très facile de tout faire à pied à Dijon !
J’ai aussi recours aux médecines douces pour évacuer ce qui doit l’être, je suis une cliente fidèle de la pharmacie Richard.

Tu fais quoi quand tu ne travailles pas ?

Je dors, je lis, surtout le BB !
Je chine des objets et des vêtements, je m’occupe de mes 3 garçons et ça c’est du boulot !
Tu changerais quoi dans ta vie ?
J’aimerais avoir un peu plus de temps pour un peu plus de sport, j’ai commencé à faire du roller, mais je manque de temps pour être assidue.
Sinon dans l’ensemble ma vie me convient, elle est beaucoup plus facile à Dijon qu’à Paris.

Des vacances parfaites c’est quoi ?

La mer, le soleil, mes enfants, l’apéro, le barbecue, des amis, des siestes, des bouquins, du temps pour soi et que ça dure 2 mois.

Une idole, un modèle, un exemple ?

Ce pourrait être un certain Jésus, ma devise, c’est « Aide ton prochain », j’essaie d’être bienveillante avec mes semblables. Il y a aussi ma grand-mère et ma mère. La première a eu 10 enfants, la seconde en a eu 5, c’étaient des femmes pauvres mais dignes, qui n’ont jamais rien lâché sur l’éducation de leurs enfants et que je n’ai jamais entendu se plaindre.

Manuela Dufour

Dijon pour toi, c’est quoi ?

Ma ville, j’y suis arrivée à l’âge de 18 mois, je l’ai quittée pour Paris durant 15 ans et je l’ai retrouvée avec plaisir, j’ai redécouvert une ville dynamique, ouverte avec une belle qualité de vie. ■

Un Salon Particulier

Coloriste
17 avenue Victor Hugo
21000 Dijon
RDVS par SMS au 06 72 84 91 90


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.