70
Magazine Dijon

Printemps 2017

 N°70
 
Accueil > Les numéros > N°70 > 03 > Mâlain et ses sorcières
03

Mâlain et ses sorcières


Sortilèges Grimoire Mâlain
Source : « Sortilèges - Grimoire ‘ Mâlain ‘ »
par Régine Chaineaus
*association G.A.M. – fouilles archéologiques entretien
et restauration du château de Mâlain.

Au cœur de la Bourgogne, à l’entrée de la vallée de l’Ouche, on murmure bon nombre de récits effrayants sur le village de Mâlain et son château.
Deux femmes responsables de la mort de vaches et juments par simple coup de baguette sur les animaux, une autre accusée du meurtre de deux hommes grâce à un élixir mystérieux. Récemment encore, Augustine L. cette habitante possédant le don de l’eau savait guérir les brûlures. D’ailleurs ne possédait-elle pas un chat (noir) empaillé ?
Ces histoires prêteraient à sourire si les bénévoles chargés de la restauration du patrimoine* n’avaient découvert les registres de la commune remontant au moyen âge. On y apprend ainsi qu’à la fin du XVeme siècle, six jeunes femmes furent accusées d’avoir provoqué un violent orage, cause de la destruction des récoltes. On les jeta dans l’Ouche, mains et pieds liés et lestées d’une pierre. Celles qui se noyèrent furent justement condamnées. Celles qui réussirent à nager furent lapidées et battues à mort (on ne réchappe d’une telle sentence que grâce à la sorcellerie !). Le sieur Fribotte fut également jugé pour avoir fait périr son voisin Claude Perrier par le maléfice du souffle ! Il y est inscrit que Jean Humbert fut brûlé pour avoir usé de son fouet oint de graisse (cadeau habituel du diable aux sorciers). Le château lui même, surplombant le lieu dit « le trou du diable », ne fut-il pas comme le veut la légende, le théâtre de réunions druidiques ?
Mais si ce registre nous donne la chair de poule, il nous apprend également qu’en 1640, treize habitants du village furent accusés de sorcellerie puis acquittés par le parlement de Paris. Le procès fit grand bruit et ébranla pour la première fois une justice toute puissante.
Légende ou vérité, les histoires et les récits s’accordent tous sur un point : Mâlain possède un charme ensorceleur et reste après plusieurs siècles un lieu où laisser libre court à l’imaginaire et la féerie.
Mâlain et ses sorcières

Foire des Sorcières les 3 et 4 juin 2017 : venez nombreux, que diable !

En 1997 la première « foire médiévale au pays des sorcières de Mâlain » est lancée. L’idée est d’organiser une foire artisanale en petit comité et de passer un moment convivial. Dix ans après, ce sont 200 bénévoles qui se sont mobilisés pour faire des 3 et 4 juin la fête la plus extravagante de toute la région. Un poil d’artisanat, un soupçon de sorcellerie, un fond de bons et « bio » produits, sortez vos balais, vos vélos ou venez en train, si vous craignez de voir transformé en citrouille votre beau carrosse.
Régine Chaineaux, devenue grande cheftaine des sorcières de Mâlain depuis sous le nom de la « grandississime », s’intéresse de près aux contes et légendes du village et se passionne pour l’histoire des femmes accusées à l’époque de sorcellerie. C’est à elle qu’on a demandé de poser pour ouvrir ce dossier sur Mâlain, le village à la « réalité augmentée », comme il se présente. Elle dont les deux chambres d’hôtes, douces à vivre dans l’esprit d’accueil du pays, n’ont vraiment rien d’angoissant (Les Sortilèges, double 60 € env, résa au 06-51-25-06-00).
En fait, à Mâlain, on joue à se faire peur et on rigole. Si certains vous proposent de vous emmener balader jusqu’au trou du diable, malheur à vous. Les habitants se sont emparés de l’histoire de leur village et libre à chacun d’y participer. La ligne entre réel et magique, histoire et légende se fait de plus en plus floue, et on finit par se demander si tous ici ne sont pas descendants directs de grands sorciers. ■
Pour en savoir plus : sorcieres-de-malain.com


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.