40
Magazine Dijon

Octobre Novembre 2009

 N°40
 
Accueil > Les numéros > N°40 > 02 > Ma nuit avec Rudy Ricciotti
02

Texte Bridget P.

Ma nuit avec Rudy Ricciotti

le H, j’en prends un peu, le Q le plus possible, pour le E, j’attends demain.


Rudy Ricciotti

Il y a des hommes que l’on ne doit pas laisser passer et Rudy Ricciotti fait partie de ceux là. Dès l’annonce de sa venue à Dijon, je le savais, une détermination sans faille, il me le fallait. Cet homme, ce vrai male, cette grande et belle gueule, débordant de mots et d’énergie, il était pour moi. Je le voulais et je trouverais le culot, Rudy Ricciotti sera à moi, je vais me le faire. La conférence de plus en plus proche, je me renseigne, un peu. Ses derniers projets, quelques uns de ses textes, ces dernières colères, mais surtout quel âge, est-ce qu’il a vraiment cette tête de beau gosse italien sur le retour ? Je cherche, un peu. Le grand soir, du monde partout, du beau monde partout. Aïe, comment moi, petite souris, je vais attirer l’attention de ce grand – c’était pas marqué sur le net – homme qu’une foule si importante attend comme le prophète de l’architecture contemporaine ? On verra tout à l’heure, ça commence. Eh ! il est brillant le garçon, l’air de ne rien avoir préparé, faisant défiler les images de ces nombreux projets et concours, il fait rire le beau monde ! Il parle, il parle.


De tout et d’autres choses, passant de son fils, « pas assez con pour des études d’architecture », ingénieur des ponts, son super bras droit, à la portance croisée de l’ossature de béton… Une autre photo, un autre bâtiment, le pavillon noir à Aix, encore plus impressionnant que le précédent, et hop, vas-y que je te glisse une pique sur les urbanistes et un très long compliment pour les ouvriers français… Un autre projet, et voilà un petit essai sur la politique d’extension passive et internationale de l’architecture traditionnelle du midi “la jihad méditerranéenne” Éclats de rire de l’auditoire, ça existe aussi en Bourgogne.
Dernière photo, le pont du diable, dans l’Hérault, une prouesse technique. C’est son chouchou, une épure, un sabre noir entre deux rives. Le discours et l’orateur s’emballent, le BFUHP*, le micro ajustement, et pourtant ce n’est pas du high-tech, “je déteste le high-tech”.

C’est la fin, quelques questions techniques puis un architecte, petit malin, le lance sur le HQE** et la réponse est attendue : le H, j’en prends un peu, le Q le plus possible, pour le E, j’attends demain.
Bravo, le one man show était très chaleureux. Ça ne m’aide pas, tout le beau monde veut le saluer. Je saute de mon premier rang, je grille un maire et deux archis, j’arme mon plus beau sourire. Ça y est, il me parle, il me dit oui, il ME donne son numéro de portable, et là, je joue mon meilleur rôle de Bridget : Je n’ai pas de stylo, mon portable n’a plus de batterie et je lui fait répéter trois fois son numéro, incapable de le retenir… Je suis pétrifiée ! Ravie, heureuse, épanouie, sur un nuage, j’ai rendez-vous avec Rudy Ricciotti. Sa main dans la mienne, de sa voix ferme mais avec des yeux tellement doux, il me confirme : demain 10h00, un tête à tête, juste lui et moi, un quart d’heure…
Je n’en ai pas dormi de la nuit.
Je prône une monomatière, la peau et les os, une architecture aux pieds nus, mais qui soit corporelle, sensuelle.
Rudy Ricciotti est le lauréat du concours d’architecture du nouveau rectorat que les dijonnais pourront voir “pousser” entre 2010 et 2012. Il était l’invité du CAUE, Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement de Côte d’Or lors de son assemblée générale annuelle.
BFUHP : Béton Fibré à Ultra Haute Performance
HQE : Haute Qualité Environnementale


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.