80
Magazine Dijon

Automne 2019

 N°80
 
Accueil > Les numéros > N°80 > 10 > Ma Rue par Achbé
10

Ma Rue par Achbé À Dijon, elle criait À Paris, elle "craie"

Rencontre avec Claudie Baudry,

alias "Ma Rue par Achbé", à la librairie Grangier


Ma Rue par Achbé

Cette fille est un phénomène. Pas seulement d’édition, même si elle talonne Yan Pei Ming et Sarkozy (marrant de les associer, ces deux-là) pour le nombre de dédicaces, en deux heures de temps. Talonne, je dis bien, parce que c’est une bavarde, la Claudie, une causeuse, une qui aime les gens.
On s’est connu il y a longtemps, elle était encore en barboteuse, ça se faisait à l’époque. Ses premières galipettes avec celui qui allait devenir son mari, Hervé Baudry, elle les avait déjà faites depuis un moment, à Dijon. Ses premiers commentaires sur la vie politique et sociale aussi.
Ce qui faisait rire Hervé, qui s’amusait d’un rien, il faut le dire. Homme de presse, il était aussi un homme pressé. Ils ont quitté un jour Dijon pour Paris. C’est en courant sur les pentes de Montmartre, où il avait fait son nid, avec ses deux gamins (et l’éternelle gamine qui est leur mère) qu’Hervé est tombé pour ne jamais se relever.
Et c’est sur ce trottoir que Claudie s’est mise un jour à crayonner, pour lui faire un petit coucou, là-haut, ou simplement pour en faire un à ses voisins, ses amis. Elle a photographié ses écrits, ses cris du coeur, pour garder une trace, et elle a continué, au gré de ses humeurs, ses coups de cœur, ses coups de gueule. Et depuis, sur la toile, ce sont des milliers d’inconnus (45000 abonnés sur Facebook et près de 28000 sur Instagram) qui se sentent proches de cette femme parfois horripilante, mais toujours tellement attachante, qui est devenue une icône sans le vouloir. Icône des jeunes et des moins jeunes qui sont venus voir à Dijon à quoi ressemblait celle qui signe ses interventions « Ma rue par Achbé », clin d’œil à Hervé Baudry, qui doit bien s’amuser, grâce à elle, dans ce néant qui nous ferait si peur si des gens comme Claudie ne cherchaient pas à nous rassurer.
TF1 l’avait suivie à Dijon, pour un portrait qui sortira un jour prochain, des expos, des interventions sont prévues, si vous êtes fans des réseaux sociaux, vous n’aurez pas de mal à retrouver tout ça. Si vous aimez les livres, achetez ce livre-objet plein de tendresse, de détresse cachée, de gentillesse et de dureté aussi, parce qu’il y a des causes avec lesquelles Claudie ne transige pas. En fait, il y en a peu avec lesquelles elle transige. ■ GB

Son livre sur :

livre.fnac.com/a13374979/Achbe-Ma-rue-par-Achbe

Suivez-la sur :
Instagranm : marueparachbe
Facebook : marueparachbe


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.