75
Magazine Dijon

Été 2018

 N°75
 
Accueil > Les numéros > N°75 > 03 > Les beaux dimanches de la Fnac
03

Les beaux dimanches de la Fnac

Zone touristique internationale ou zone touristique, la Fnac souhaite rester ouverte tous les dimanches de 14h à 19h jusqu’en novembre, et toute la journée en décembre. On en parle avec Mathieu Garcia, son directeur.


Mathieu Garcia, Directeur Fnac Dijon © OM

BINGBANG : Quel bilan faites-vous des ouvertures du dimanche ?

Excellent, dans les volumes d’affaire imaginés, au-delà de la fréquentation prévue. L’achat est additionnel, ce n’est pas un phénomène de report. Tous les secteurs marchent bien avec énormément de monde en librairie.

On peut comprendre que pour de petites boutiques, ce soit plus difficile.

Je suis conscient que le business modèle de la Fnac n’est pas transposable à l’artisan qui oeuvre seul, au commerçant qui travaille en famille. Les réticences étaient fortes il y a trois ans, liées à la peur d’une remise en cause du modèle de vie familial, à un rythme et une complexité administrative à l’embauche. Les commerçants prennent conscience que le dimanche, en centre ville, plus il y a de commerces ouverts, plus ça fonctionne. On ne peut qu’encourager ça, en étant bien conscient que chaque type de magasin doit trouver son rythme, sa forme, sa cadence, ses horaires. Un centre ville n’est pas un centre commercial uniforme qui impose à tous date et amplitude horaire, et ce n’est pas plus mal.

Les clients peuvent déjà venir les autres jours…

La Fnac est dans une démarche de sauvegarde de ses parts de marché, attaquées par des acteurs internet ouverts 24h sur 24. Dimanche est le plus gros jour de commerce sur le net, les gens font leurs courses de chez eux parce que les enseignes sont fermées. Pouvoir les faire en magasin, ça leur fait une balade. C’est intéressant en parts de marché local par rapport aux zones périphériques qui n’ont pas les mêmes ouvertures.

Les clients du dimanche sont ravis de venir mais il est important que les salariés soient d’accord pour être là.

Nous avons toujours dit que le volontariat était la règle à la Fnac. Il était important de nous inscrire dans un équilibre de vie privée et professionnelle des salariés, que chacun fasse ses choix en toute sérénité, et cet objectif est atteint. Le volontariat fonctionne, nous avons répondu aux craintes légitimes, ça nous a permis d’embaucher plus d’une dizaine d’étudiants, qui n’auraient pas pu travailler à la Fnac sans l’ouverture du dimanche.

Fnac Dijon

24 rue du Bourg www.fnac.com/Dijon


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.