72
Magazine Dijon

Automne 2017

 N°72
 
Accueil > Les numéros > N°72 > 10 > Les P’tits Bals Perdus
10

Les P’tits Bals Perdus cherchent financement en marge des circuits d’édition traditionnels…

Bals montés, baluches, baloches, bal à papa, les parquets de danse ont chauffé en leur temps ! Les entrepreneurs de bals ambulants installaient leur rotonde sur les places des villages. Souvent, des forains du secteur montaient leurs manèges et leurs jeux à côté. L’ensemble constituait un événement local, les familles riveraines invitaient leurs proches pour profiter de ces deux ou trois jours de fête annuels qui rassemblaient petits et grands.


disco rio dancing d tardy © DR

Le soir, sur le parquet, au son des marches, pasodobles, romances roses ou bleues, refrains d’opérettes ou airs yéyés, modern’style et puis disco, les couples se sont faits et défaits. On a bu un verre – ou plusieurs, on a embrassé en secret. Le cœur amoureux a battu la chamade sur les rythmes effrénés et lancinants des musiciens.

Le bal finissait fort tard et, malgré les bagarres dont ne se souviennent que les gaillards les plus noctambules, la fête recommençait le lendemain, assurance de profiter encore de la beauté tapageuse des manèges, du privilège de traînasser des heures dans la foule au milieu des baraques, parmi les effluves de friture, de barbe à papa ou de pommes d’amour dont on n’arrivait jamais jusqu’au trognon. L’œil luisant, l’esprit le plus cartésien se permettait des flâneries dans le monde de l’enfance, il ne percevait plus le temps, distendu, cadencé par la sonnerie des manèges, le fracas du chamboule-tout et les rires insouciants.

les forains

Dernier tango dans le Chatillonnais

tango dans le Chatillonnais
Peu à peu, la mode est passée et les petits entrepreneurs de bals ont mis au rebut les rotondes. Les forains continuent bon an mal an à animer les campagnes… Dans le Châtillonnais, l’écrivain Pascaline Kromicheff s’est donné pour mission de faire revivre ces ambiances surannées dans un beau livre, à travers les témoignages d’une cinquantaine de personnes : entrepreneurs de bals, forains, danseurs, musiciens… « L’idée est de conserver une trace de ces traditions populaires, de montrer l’évolution des divertissements, d’expliquer la progression des courants musicaux et de mettre en valeur le travail des forains. Ce livre, illustré de nombreuses photos, est le fruit de trois années de collectage et d’écriture. À l’image des fêtes et bals ambulants, il colportera les valeurs qu’il met en avant : liberté, créativité, ouverture d’esprit, partage, solidarité, tolérance » indique l’auteur. ■

Travaillant en marge des circuits d’édition traditionnels, Pascaline recherche des financements pour pouvoir faire imprimer son livre. Elle a mis en place une cagnotte :

www.leetchi.com/c/projets-de-pascaline-kromicheff et on peut la joindre via pascaline.ecrivain@gmail.com.


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.