60
Magazine Dijon

Automne 2014

 N°60
 
Accueil > Les numéros > N°60 > 05 > Le vent du design souffle sur l’hôtellerie dijonnaise
05

Le vent du design souffle sur l’hôtellerie dijonnaise

L’ouverture du Vertigo Hotel, la rénovation du Chapeau Rouge, la métamorphose de la Cloche, après l’Holiday Inn de la Toison d’Or participent à la nouvelle image touristique d’une ville qui entend vivre avec (la déco de) son temps !


Le Vertigo © Citron Givré


Grand voyageur que vous êtes, vous n’avez pas manqué comme nous de découvrir cette nouvelle génération de boutique hôtels, de gites urbains et autres hébergements atypiques tout autour de la planète. Le Design Hôtel de Bruxelles, le Mama Shelter d’Istambul, de Lyon, de Marseille ou celui de Paris, l’Art’otel d’Amsterdam sont de jolis exemples de cette gamme d’hôtels qui a su passer le cap vers une décoration soignée, de très bon goût, alliant le mobilier de grands designer aux matériaux éco labellisés et à une démarche citoyenne de protection environnementale. Comme il est agréable de descendre dans ces lieux “non anonymes”, de sentir une patte, quelque chose d’inédit dans la décoration, une volonté de personnalisation. Vous n’êtes plus n’importe où. Vous n’êtes plus le voyageur lambda tel que le concevaient les grandes chaînes hôtelières dans les années 70-80, proposant des chambres conçues sur le même modèle, quel que soit le pays ou la ville où vous vous trouviez. Vous vous sentez bien, vous êtes chez vous !
Le mouvement s’accentue depuis dix ans, les établissements un peu vieillissant se refont une beauté, s’offrent un relookage complet par de grands designers comme Philippe Starck, par exemple, s’ils en ont les moyens. La scénographie entre en action, la lumière est entièrement repensée, les coloris sont justes, les matériaux innovants. On fait appel à des artistes pour agrémenter les halls, on mélange les styles et surtout on crée des ambiances. Toute la presse déco en parle et c’est à nouveau le must, the place to be. Même les grandes chaînes y passent, les chambres, les halls d’entrée, les salles de petits déjeuners, les bars… prennent un coup de jeune à grands coups de couleur et de luminaires design.
Cette tendance n’a pas échappé aux établissements dijonnais bien sûr. Outre la proposition grandissante de chambres d’hôtes au cœur de la ville, les hôtels rajeunissent peu à peu leur image. À commencer par l’hôtel de La Cloche qui relooke ses suites au dernier étage en magnifiques cocons avec vue (sans parler de sa façade, qui redonne la pêche au quartier !). Le Chapeau Rouge, précurseur en matière de décoration, rénove ses chambres au fur et à mesure puis accélère la cadence avec l’arrivée d’un bar cosy, d’un espace sauna et enfin fignole avec une salle de restaurant digne de ses étoiles. Jean-Pierre Billoux ouvre cinq chambres d’hôte et n’oublie pas de faire appel à un professionnel pour leur conception. On attend maintenant avec impatience le futur complexe de la Poste et les chambres de Loiseau des Ducs…

La-Cloche hotel dijon

La métamorphose du Grand Hôtel La Cloche

La famille Jacquier a bien compris que pour tenir son rang d’hôtel de prestige, l’hôtel La Cloche devait non seulement faire peau neuve mais surtout aller de l’avant. Chose faite avec le choix du studio Architecture Nomade Studio qui propose une modernisation tenant compte de l’histoire de l’établissement tout en l’ouvrant sur la ville et ses habitants. L’objectif étant une hôtellerie d’exception en même temps qu’un lieu de culture, d’art de vivre et de bien-être.
Le projet est grandiose : SPA service bien-être, bassin avec ligne de nage à contre-courant, salle de sports, salle de projection, nouvelles salles de réunion et de séminaires, nouvelle réception, nouveau restaurant... Le dernier coup de pinceau est prévu pour l’été 2015. Le point d’orgue de cette métamorphose, c’est le grand bar contemporain qui prendra ses aises dans le salon Napoléon III. Ce nouveau bar, avec fumoir, est destiné à conquérir le cœur des Dijonnais, toujours à la recherche d’un point de rencontre à la fois premium et accessible. On ne demande que ça, un club lounge pour se sentir bien au chaud et regarder sa ville s’agiter à travers les grandes fenêtres. Un havre de paix qui mélangerait les styles comme les échos des conversations qui s’égrènent dans ces lieux internationaux.

En attendant de pouvoir siroter un Kir Royal au bar, vous pourrez admirer dès cette rentrée les nouvelles chambres made in Dijon. C’est la bonne idée du jour, s’associer avec le musée des beaux arts de Dijon pour une décoration unique. Ce parti pris décoratif repose sur la mise en scène d’œuvres du patrimoine artistique bourguignon. Dans les couloirs et dans chaque chambre, des détails d’œuvres reproduits à une nouvelle échelle donneront aux touristes de passage une nouvelle lecture d’une centaine de pièces majeures du musée, tout en donnant le ton de cette nouvelle décoration. Attention, bourguignon ne rime pas ici avec vieillot, rustique ou moyenâgeux, il s’agit bien d’une conception contemporaine avec le niveau d’un cinq étoiles, le seul hôtel à occuper ce rang à Dijon. Les couleurs sont annoncées douces et les tons chauds. On regretterait presque d’habiter à Dijon…

Le Vertige design de Vertigo

hotel-vertigo

Au 3 de la rue Devosge, le Vertigo hôtel ouvrira ses portes en décembre. Nouveau concept hôtelier de 42 chambres, conçu par les frères Massucco, pensé par des architectes et designers, cet hôtel va proposer de nombreux services et produits jamais vus et haut de gamme. L’Embassy bar, I Feel Good Spa, ce sont des “standards“ pour cet hôtel de grande classe. L’innovation est dans les propositions plus atypiques de mise à disposition de la dernière BMW i3 ou de vélos électriques BMW. Les chambres seront équipées de lits en suspension, de télévisions interactives. Des vins en tube, Original Guide, sont d’autres exemples de services qui feront tourner la tête des clients au Vertigo hotel.
Membre de la chaîne Design Hotels, ce lieu répond à des exigences en matière de concept, de design, d’architecture, de services et de qualité. Il cible les voyageurs en quête d’expériences hôtelières exceptionnelles. Voilà qui va décoiffer et rajeunir sacrément l’hôtellerie de la cité des Ducs…

■ Françoise Perrichet


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.