75
Magazine Dijon

Été 2018

 N°75
 
Accueil > Les numéros > N°75 > 03 > Laurent Delhalle & David Defendi
03

Laurent Delhalle & David Defendi Deux hommes qui tombent à pic !


Laurent Delhalle et David Defendi

Laurent Delhalle...

Imaginez le topo : tongs aux pieds et chèche autour du cou, fringué comme un prof en immersion humanitaire, vous faites du tourisme solidaire écolo bobo en plein Sahara djihadiste. Et vlan, on vous kidnappe. C’est con, hein ? Bah fallait y penser avant.
Pour ça, en France, on a de super experts en sécurité des biens et des personnes. Des mecs qui vont vous expliquer comment marche le monde dans la vraie vie, comme Laurent Delhalle, un Dijonnais bardé de diplômes.
Après l’Unesco et la cellule d’urgence du Ministère des affaires étrangères, Laurent fut détaché au siège de l’Unicef à New York comme officier d’urgence en ex-Yougoslavie, en pleine zone de guerre, lors des bombardements de Sarajevo et Dubrovnik. Et puis en Albanie, en Côte d’Ivoire, en Namibie, au Zimbabwe, en Afrique du sud… et puis 4 ans en Russie.
Aujourd’hui, Laurent est en charge de l’offre intelligence économique, veille, protection et influence au sein du cabinet Segeco Consulting, et enseigne au DU de cybercriminalité de Montpellier.
Un super prof qu’on a croisé en conférence au lycée Saint Bénigne à Dijon, qui peut vous parler des heures durant cartographie des risques, gestion de war room, propagande et journalisme, prévention attentat et mari pervers narcissique maintenant un état de crise permanent dans sa famille.

► À lire : L’art du management visuel, Pierre Mongin, Luis Garcia, Elisabeth Touzet Planchon & Laurent Delhalle, éditions Dunod.
Contact : www.segeco.fr / laurent.delhalle@segeco.fr

...& David Defendi

Ce soir-là, Laurent était épaulé par un autre Dijonnais, David Defendi, écrivain, co-scénariste avec Olivier Marchal de Braquo, série diffusée sur Canal+ qui rafla un Emmy Award à Los Angeles.
En 1969, le père de David rejoint à 25 ans la DST à Dijon en espérant traquer les agents soviétiques du KGB. Les services secrets l’enverront plutôt infiltrer la Gauche prolétarienne de Benny Levy, Jean-Paul Sartre et Serge July, et surveiller les usines Peugeot de Sochaux où des affrontements avaient fait une dizaine de morts en 1968, dont deux CRS dont on ne retrouva jamais les corps, probablement jetés par des ouvriers grévistes dans des cuves d’acide. De ces souvenirs paternels, David tira un récit, L’arme à gauche, dont les droits ont été achetés par le cinéma.
Le dernier en date, Têtes de Dragon, fut finaliste du Prix européen du polar. Petit scoop : le prochain sortira chez Albin Michel en fin d’année. Un roman sur les liens entres espionnage et intelligence artificielle. On va encore en apprendre de bien belles.

► À lire, de David Defendi : L’arme à gauche, éditions Flammarion, Les nettoyeurs, éditions Fayard, Têtes de Dragon, éditions Albin Michel
Photographies : Grégory Girard - Sensationweb.
06 03 86 16 20 / contact@sensationweb.com
Programme conférences Cerclecom : www.cerclecom.com / facebook.com/cerclecom
Lycée Saint Bénigne : 99 rue de Talant 21000 Dijon
www.sb-lycee.fr


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.