56
Magazine Dijon

Automne 2013

 N°56
 
Accueil > Les numéros > N°56 > 01 > La tramondaine
01

Karl Erik

La tramondaine Le vent de la rumeur souffle sur Dijon, mais pas que...


11 rue de L'Hopital

Le Grand Stade s’appellera bientôt « AmorArena » Ce serait le meilleur moyen de le financer

Big Blague Ça y est ! Une série de trois victoires pour le DFCO et on se prend à rêver d’un retour en Ligue 1. Alors besoin d’un vrai Grand Stade ? Il y a un moyen rapide de le financer : le naming. L’idée est simple : on lui donne le nom d’un gros sponsor qui injectera de belles sommes et voilà un somptueux chaudron tout neuf.
Ça a commencé en Allemagne (Allianz Arena de Munich), et en Angleterre (Emirates Stadium d’Arsenal) et c’est arrivé en France avec la
« MMArena » du Mans, équipe pourtant bien mal en point et reléguée en National, et tout récemment Nice avec son « Allianz Riviera ». Impossible à Dijon ? Qui sait ?

La Nuit des Chercheurs hantée par les Bogdanoff La nuit, les couloirs de la fac sont hantés par des chercheurs fous maudits par les clones…

Big Buzz 2 500 visiteurs ! Une belle réussite pour la Nuit des Chercheurs, même qu’elle était coordonnée au niveau national par les universités de Bourgogne et Franche-Comté. Un double bravo donc. Enfin de la bonne culture scientifique à Dijon. Mais il y a la face cachée de l’Ub, une marque indélébile : avoir accordé une thèse aux frères Bogdanoff. En maths pour le Grich en 1999 et en physique théorique pour l’Igor en 2002. A la nuit des chercheurs, sise dans les couloirs des sous sol de la fac, il se murmurait qu’on croisait ici, souvent, certains des membres du jury, errant comme des âmes en peine, hurlant à la mort un « Mais pourquoi ? », abasourdi par la pauvreté scientifique des travaux des jumeaux, qu’ils ont pourtant validés. Pour eux, projetés dans une dimension maléfique, le temps X est éternel.

Le tram devant la Mairie ! Parce qu’il n’y a pas de raison que seul le Grand Dijon ait sa station

Big Buzz Si le tram ne vient pas à la Mairie, la Mairie ira au tram !
Est-ce que ce n’est pas un peu le sens du déménagement de plusieurs services de la Ville au 11, rue de l’Hôpital ?
Pour les Dijonnais, la Mairie ce ne sera plus le Palais avec son Grand Duc et sa Tour imprenable – même si les élus gardent leurs bureau à l’Hôtel de Ville, ils se sont serrés pour faire place au nouveau Musée des Beaux-Arts - ni des grandes bâtisses éparpillées dans l’hypercentre, entre Godrans, Berlier et rue du Lycée, mais un nouveau lieu central, proche du tram, des gens… Et de la future cité de la Gastronomie. Comme si le centre s’étendait, borné au Nord par le Grand Dijon, et au Sud par la nouvelle Mairie… Mince, on dirait que Dijon change pour de bon !

Une statue de Marine Lorphelin Place du Théâtre Quand l’art imite le végétal, autant prendre une belle plante.

Big Blague Prolongeons encore un peu la Liberté… Un des prochains projets de la rénovation urbaine, c’est l’aménagement de la Place du Théâtre, avec une œuvre d’art ponctuant la grande artère piétonne d’un point final, dans la thématique de l’art imitant l’arbre comme les deux autres. Alors pourquoi ne pas mettre en scène la beauté incarnée, la dauphine mondiale Marine Lorphelin, genre Vénus sortant de sa coquille, avec juste une feuille de vigne ?

Une voiture gratuite la nuit Et c’est Sam qui conduit !

Big Buzz C’est prévu dans le nouveau dispositif d’auto-partage. Les heures d’utilisation entre 23 h et 7 h sont gratuites. Comme ça, si vous ne retrouvez plus votre voiture à la sortie d’un bar… Ben faudra quand même laisser quelqu’un d’autre conduire… On a toujours besoin d’un petit Sam avec soi, comme dit la pub.

Un service d’hélico-partage à Dijon Sinon, on en ferait quoi de l’aéroport ?

Big Blague Après l’auto-partage, l’hélico-partage ! Alors que l’aéroport menace de s’arrêter au port, il est temps de savoir comment on va utiliser cet espace tout neuf. Pourquoi pas un héliport avec des hélicos à disposition. Et hop, atterrissage direct sur la Place de la Lib ! Comment ça c’est pas hélico-responsable ?

J’ai mis les pieds dans l’eau, c’est la faute à Rousseau La rue Jean-Jacques piétonne, ça détonne !

Big Buzz Encore un projet d’extension de l’aire piétonne... Fantasmé par la presse quotidienne. Du coup, on interroge les commerçants, et ils râlent… Touche pas à ma rue Jean-Jacques Rousseau, ses commerces, ses voitures, ses pots d’échappement… Sans doute voulaient-ils installer un bar drive, où l’on viendrait siroter son bourgogne blanc sans quitter sa bagnole. Nous on verrait bien une rue avec plateau, où les voitures rouleraient à 15, tout en laissant largement la place aux piétons. Parce que la marche, c’est quand même ce qu’il y a de meilleur pour les artères… Commerçantes !

La Tour Philippe Le Bon transformée en Tour d’Astronomie Le repaire de Dumbeldore ? Non, mais avec une lunette de…

Big Buzz Hé oui, c’est en projet. Bientôt, certaines visites de la Tour Philippe le Bon passeront par la Salle de la Méridienne, juste sous la terrasse. Les guides vous expliqueront que c’était une véritable tour d’astronomie de réputation européenne jusqu’en 1940, avec une lunette achetée au meilleur astronome de son époque, l’Anglais … Qui donc ?
Vous ne le saurez qu’en montant les 316 marches qui mènent vers les étoiles… Dur, la culture !


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.