57
Magazine Dijon

Hiver 2013-2014

 N°57
 
Accueil > Les numéros > N°57 > 02 > La tramondaine
02

Karl Erik

La tramondaine Le vent de la rumeur souffle sur Dijon, mais pas que...


grande-roue-dijon

Notre tram qualifié pour le Brésil !

Aux JO de Rio, c’est pas comme pour la Coupe du Monde, ils ne prennent pas des Bleus…

BIG BUZZ

RIO 2014, c’est futchebol , brasiou, gooooooooollllll, et trois-zéro.
RIO 2016, c’est JO, métro, Inéo et… DiJO !
L’électricien du tram, construction et gestion du réseau, c’est Inéo. Et ils en sont trop fiers du tram dijonno. Alors quand une entreprise brésilienne doit construire la 4ème ligne de métro de Rio pour les JO de 2016, Inéo leur montre un chantier de tram construit en 2 ans ! Le nôtre ! Tadaaaa ! Un choix de première main puisque la délégation do brasiou n’a fait que deux visites en France : le chantier du TGV Tours-Bordeaux et le tram de Dijon. Un petit cocorico local qui nous rappelle Dario Moreno avec son célèbre Si tu vas à Dijon (fais la bise à Philippe Le Bon)… Avant bien sûr, quand on aura gagné la Coupe du Monde de foot en finale contre le Brésil sur ses propres terres, d’entonner le très frenchy On est les champions…

Un Zénith à Salives

Doit bien y avoir un hangar à paille de libre…

BIG BLAGUE

C’était dans le Bien Public ! Un candidat aux Municipales de Dijon aurait déclaré : « Le zénith ? Il ressemble à un hangar à paille ! A Salives, nos hangars à paille ressemblent au zénith ! »
Ben y a un vrai concept là-dessous ! Construire partout à la campagne des Zénith dans un hangar à paille ! La soirée Miss France présentée par Jean-Pierre Foucault deviendrait « Le blaireau est dans le pré » avec défilé chic en bottes plastique et maillot de boue… Muse dans un festival country, au son du violon endiablé et à coup de santiags sur le parquet ! A Salives ils ont déjà « L’Abreuvoir », on pourrait appeler ce Zénith nouvelle génération « La Mangeoire ». En plus il parait que la musique, ça déstresse les vaches.
Pendant ce temps-là, au rythme moyen de 250 000 spectateurs par an, le Zénith de Dijon passera vraisemblablement en janvier 2014 la barre des deux millions de spectateurs accueillis depuis le mémorable concert du groupe Texas en octobre 2005…

Une ville bien assise sur ses convictions…

Rue de la Lib, les habitants ne pratiquent pas la politique de la chaise vide

BIG BUZZ

Les Dijonnais ont voté ! Il y aura bien des chaises auprès de l’arbre qui tourne, comme auprès du visage végétal ou à l’entrée de la rue de la Lib, côté Darcy. Le 23 novembre, à l’initiative de la commission de quartier centre-ville, les passants pouvaient s’essayer et s’asseyaient. Pas photo sur le résultat. Plus de 50 % des suffrages (322 votes sur 622 votes) pour le confort de la chaise Aldus, la même gamme qu’au Square des Ducs. Exit le fauteuil métal design ou le cube Comblanchien.
Après la pose de strapontins aux Halles, la Ville reste donc assise sur ses principes : un centre-ville aménagé pour les piétons. Le seul truc, c’est que certaines de ces chaises seront installées à l’ombre de l’arbre… sans feuille. Mais c’est pas si mal, à rester assis là à le regarder tourner, on sera tellement hypnotisé qu’on ne voudra plus le quitter. Auprès de mon arbre, je vivrai heureux…

Chopine Dijon, c’est pas du bidon !

Et la visite du bar à bières de Noël,
c’est pas du virtuel !

BIG BUZZ

La fédé du commerce Shop-in-Dijon s’acoquine avec Mappy pour faire de Dijon le premier centre-ville 2.0 de France, avec visite virtuelle des vitrines et tout et tout… C’est annoncé pour janvier, mais avant cela, petit détour dans le monde réel : vive la chopine de Noël ! Moins anglophone, moins #hashtag-mot-dièse-j’te-follow ! En descendant de la Grande Roue, cette année aussi haute que la Tour Philippe le Bon, rien de tel donc qu’un petit remontant au fil des chalets éphémères installés sur le marché de Noël, où vous sera proposé du vin chaud, et même une bière révolutionnaire : la Marseillaise, de la brasserie artisanale « Rouget de Lisle », du nom du compositeur de l’hymne national, né dans le Jura. Soutenez la production française qu’ils disaient ! On y travaille chef ! Allons z’enfants de la brasserie…

Aux prochaines élections, votez sur Meetic !

Pour éviter la débandade, jouissance obligatoire !

BIG BLAGUE

Osée la dernière campagne pour s’inscrire sur les listes électorales ? Mais vous voyez bien comment ça se passe dans un couple, l’électeur fait abstinence, et madame la démocratie risque de se faire faire un enfant dans le dos. Alors allons plus loin, organisons une élection « Meetic ». Genre « Trouvez votre campagne idéale ». Faut tout faire pour ranimer la passion. Une sorte de speed voting, 7 minutes avec chaque candidat. Tous vous proposeront des plaisirs nouveaux… Mais pas sûr qu’ils tiennent tous la distance, y a quand même des mythos !
S’inscrire sur les listes électorales est obligatoire. Après… l’élection, c’est pour le plaisir.


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.