71
Magazine Dijon

Été 2017

 N°71
 
Accueil > Les numéros > N°71 > 07 > La Ruchotte
07

La Ruchotte rendez-vous en terroir oublié


Fred menager
S’isoler. Quitter le train-train quotidien. S’éloigner des cuisines de resto traditionnels et reprendre goût à la vie. C’est le pari de Fred Ménager. En 2002, cet ancien cuistot passé chez Gagnaire et Chapel, s’installe (ou plutôt se planque) sur les hauteurs de Beaune, à Bligny-sur-Ouche, au milieu de rien. Ou presque. Les mains dans la terre, il réinvente sa vie. D’abord un peu grognon (juste le temps de renaitre en fait), il apprend à connaître ses bêtes, se réconcilie avec la nature et milite pour ramener du bon sens dans nos assiettes. Comme il a la rage, en une poignée d’années, sa ferme bio devient une référence : adieu antibiotiques nourriture industrielle et compagnie ! Les poules rares de la Ruchotte – coucou de Rennes, La Flèche, Le Mans, Barbezieux, Gauloise Dorée… - les dindes rouges des Ardennes, les canards, les pintades, les oies et les cochons grands Gascons sont bichonnés et préparés avec amour. Car Fred a finalement succombé à l’appel des fourneaux. En 2004, la Ruchotte se mue en ferme-auberge : le menu unique fait râler les cons et colle au calendrier des abattages et bien évidemment à la saison. À chaque repas, c’est le même rituel ou presque. Sur la grande table de ferme, rustique et chaleureuse, la cocotte fait son entrée. Triomphale. Le chef range sa timidité au vestiaire et fait les présentations : la volaille entière, parfumée et luisante en impose. Un petit tour en cuisine et la voilà qu’elle rapplique, découpée et en bonne compagnie, avec les légumes du jardin. Sans oublier son incroyable jus. Ici pas d’esbroufe, pas de blabla inutile, pas de label à gogo. On vous annonce la couleur « Venir manger chez le paysan, ce n’est pas manger moins cher, c’est manger des produits de qualité ». Et si t’es pas content(e), tu dégages (bon ça c’est pas marqué !). Fred Ménager est un gourou du goût et un défenseur de la « bouffe réconfort ». Les plats qu’il mitonne, les recettes qu’il imagine sont d’abord là pour nous faire plaisir – pas de doute là-dessus - mais aussi pour nous prouver qu’une autre agriculture est possible. Ils nous invitent à nous reconnecter à la terre, ils nous forcent à interroger ce que nous avalons, à penser au lieu de mâcher.


La Ruchotte
Quand vous aurez la bonne idée de migrer à la Ruchotte, prévoyez du temps libre et un esprit libéré : les déjeuners là-haut peuvent facilement s’éterniser. Autour d’un bon p’tit plat, accompagné d’un verre de vin (bio), avec des voisins de tables tout sourire, les langues se délient et le temps s’arrête. Sur le poêle au fond de la salle, le chat s’étire lentement alors que les desserts arrivent. Dehors, les poules se dégourdissent les pattes au milieu des bagnoles des clients, tandis qu’une ribambelle de petits cochons (qui deviendront rapido des sumos), entament une course effrénée. C’est la Ruchotte… Un shoot de liberté, de bonheur et de bon sens. ■ EC

Ferme de La Ruchotte : 21360 Bligny-sur-Ouche.
Tél : 03-80-20-04-79. Uniquement sur résa pour le déjeuner samedi et dimanche, menu unique 50 €. Ouvert aussi le reste de la semaine sur réservation pour les groupes.


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.