57
Magazine Dijon

Hiver 2013-2014

 N°57
 
Accueil > Les numéros > N°57 > 08 > La cataplana
08

La cataplana ou l’instant sacré de Grâce


Chez Grace : restaurant portugais dijon
©Thomas Hazebrouck. FocaleInfo

Notre photographe, qui est jeune et crédule, a cru vraiment qu’elle s’appelait « Grâce Qui Lit », il n’a eu un doute que lorsqu’elle lui a dit qu’elle ne connaissait pas Bing Bang. Grâce s’est arrêtée à la lecture de Gault Millau quand Jean Maisonnave y travaillait et était tout mince, il y a 25 ans, lorsqu’elle même faisait une cuisine portugaise d’anthologie, la meilleure qu’on ait jamais eue à Dijon, place Emile Zola.

Depuis quelques années, Grâce a repris un bistrot de la rue Jeannin qui a connu lui aussi des noms et des fortunes diverses. Et ses vieux habitués la retrouvent. Ils ont tous pris du poids, et elle se régale à les régaler. Même un certain Thierry C., l’angoisse des restaurateurs dijonnais, qui mange à lui seul plus qu’une tablée de six, mais elle, ça lui plaît.

Je ne l’aurais pas retrouvée, Grâce, sans son gros chat, qui est sorti un jour pour courir après ma chienne. Pas méchamment, pour jouer. Depuis on y retourne mais faut avoir un peu de temps devant soi. L’addition a beau être légère, et la morue cuisinée par elle divine, on ne sort pas de là pour aller assister à une représentation du Ring (on en connait deux qui l’ont fait et bien dormi dans leur fauteuil, depuis ils présentent Grâce comme leur sauveur !).

Revenons à nos oignons et à la cataplana, plat de l’Algarve, région dont Grâce est originaire. Tout comme le ou la tajine, qui est de sa famille, de l’autre côté de la Méditerranée, la cataplana désigne tout à la fois le plat en cuivre et son contenu. Autocuiseur primitif, il permet de laisser mijoter poivrons, tomates, patates, oignons, viandes ou poissons, voire même coquillages, cette cuisson lente, saine, conservant les arômes.

Allez la goûter chez Grâce entre amis ou en famille, à la rigueur, mais n’emmenez pas avec vous Belle-Maman si vous n’avez pas envie de l’entendre commenter la déco. D’abord, Grâce préfère être entourée de beaux mecs, avec un peu de ventre pour la rassurer sur le sort qu’ils feront à ses plats. Les prix sont ridiculement bas. Emportez du liquide, elle n’aime pas les chèques en bois, non mais !

■ GB

Le Bistro Dijonnais

Chez Grâce

67 rue Jeannin à Dijon.
Tél : 03 80 67 46 38. Port : 06 63 11 38 01.


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.