46
Magazine Dijon

Printemps 2011

 N°46
 
Accueil > Les numéros > N°46 > 03 > La Bourgogne s’affiche dans le métro !
03

La Bourgogne s’affiche dans le métro !


J’adore l’humour de la Gazette, que je regarde chaque soir sur ma boîte à mails : « Un mois après le Salon de l’Agriculture de Paris, les Bourguignons ont une nouvelle opportunité de mettre en avant leur savoir-faire dans la capitale… » Avec quoi ?
La 31ème édition du Salon du Livre.

Affiche en Bourgogne il n'y a pas de touristes

On écrirait ça, nous, on dirait encore qu’on se fout de ces pauvres Bourguignons qui ont tant de mal à changer leur image de marque, avec leurs vins et leurs produits excellents mais hors de prix, leurs guides touristiques tellement sérieux qu’ils incitent à aller passer ses vacances en Auvergne, leurs bouquins sur les vins et la bouffe qui vous donnent envie de partir faire de la rando en Corse, leurs climats célèbres que certains confondent avec les humeurs de la météo.
On vous le prouve dans chaque numéro de Bing Bang, on est pourtant des marrants, des aventuriers, en Bourgogne et à Dijon, surtout (on plaisante !). On aime la cuisine actuelle, la musique actuelle (bon, pas toujours, faut pas pousser !), l’architecture contemporaine (on attend avec impatience l’ouverture du futur Consortium), mais personne ne veut le croire.

Métro, gourmets, vélo.

J’avais beaucoup compté sur la nouvelle campagne de pub cococtée en secret depuis deux ans par le Comité Régional de Tourisme. La petite phrase placée en exergue sur le dossier de presse présenté en avant-première à Paris sur les Champs-Elysées, je la trouvais géniale. Je ne sais pas combien ça a du coûter à la région, mais bon…
« En Bourgogne, il n’y a pas de touristes »… Il fallait lire la suite, écrite en petit et que les habitués du métro ont pu voir, s’il n’y a pas trop de monde couché sur les sièges plastiques. Mal placés, ils empêchent, ces ostrogoths, de voir le logo et de pousser le Parisien hagard (de Lyon, évidemment) à regarder illico sur Internet les merveilles que la Bourgogne leur promet.
La suite est perdue sur un montage-photos, avec famille heureuse sur une péniche, amoureux en barque ou pique-niquant verre à la main, père et fils passant en vélo devant les Hospices (essayez, pour rire !) et montgolfière au plafond.
Si la Bretagne ou l’Auvergne, avec leurs campagnes encore plus provoc, ne nous piquent pas les Franciliens en quête d’air pur...
Les journalistes de la presse touristique présents n’ont rien compris, pour un tiers d’entre eux ; ils ont bu et mangé ce qu’il y avait sur le buffet, qui n’était ni bon ni bourguignon. Avec cette presse-là qui s’adresse généralement aux seniors et aux amoureux des canaux et des vieilles pierres, on a encore une chance.
Nous, on connaît les coins secrets, les bistrots de campagne, les chambres d’hôtes un peu folles, les lieux cachés qui font qu’on se sent bien, par chez nous, quand le soleil est de la partie. On en parle dans le prochain numéro, « Interdit aux touristes », parce que vous le méritez bien !
Gérard Bouchu
La suite sur www.pasdetouristes.com


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.