82
Magazine Dijon
 N°82
 
Accueil > Les numéros > N°82 > 07 > L’incroyable aventure d’un pleurant perdu et retrouvé
07

L’incroyable aventure d’un pleurant perdu et retrouvé vedette 2020 du Musée des Beaux-Arts de Dijon

Deux siècles après, il retourne auprès des siens


Sluter sculptant un pleurant
Les pleurants sont devenus les ambassadeurs fétiches de la Ville, depuis leur tournée triomphale aux USA et en Europe, il y a quelques années. Depuis la réouverture du MBA, l’an passé, ils s’étaient faits tout petits et avait retrouvé leur place, au pied des cénotaphes des ducs. Tous, non, il manquait certains d’entre eux, remplacés par des copies, les originaux se retrouvant à Cleveland ou dans d’autres musées du genre « privé ». Pas beaucoup, une poignée. On ne va pas vous raconter l’histoire de ces petites statuettes d’albâtre représentant la foule des religieux, des nobles et des proches qui ont suivi le cortège de Philippe le Hardi, quand son corps a été rapatrié, en plein été, depuis les provinces du Nord (la Belgique actuelle). Le corps mit un mois pour arriver à Dijon (il était embaumé, heureusement) et Claus Sluter n’avait pas terminé de sculpter le tombeau quand le duc fut enterré à la chartreuse de Champmol. Sluter sut donner à ses pleurants une diversité d’expression remarquable, et le n° 17 fut de tous temps un des préférés des visiteurs. Seulement, c’était une copie, remarquable certes. L’original était conservé depuis le début du XIXe dans une collection privée, mais il « n’avait jamais, en droit, quitté le domaine public depuis la Révolution française », pour reprendre une formule chère aux conservateurs qui veut tout dire et ne rien dire, mais qui permet d’éviter comme toujours de parler de choses qui fâchent et de dévoiler des secrets bien gardés. Vous allez pouvoir admirer l’original au musée, cet été, en attendant de pouvoir vous offrir une reproduction en rose ou en jaune à la boutique. L’ours Pompon va avoir de la concurrence. ■ GB

Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.