69
Magazine Dijon

Hiver 2016/2017

 N°69
 
Accueil > Les numéros > N°69 > 09 > L’alu total Meloduende Guitars
09

L’alu total Meloduende Guitars

Depuis sa création en 2010, la marque Meloduende s’est fait une vraie place dans la jungle des fabricants de guitare. Malgré une concurrence écrasée par les géants américains et japonais, l’équipe de « Melo » s’est détachée du peloton : leurs instruments en aluminium ont séduit Ben Harper, Yodelice, Billy Gibbons (ZZ Top) ou encore Johnny (oui, LE Johnny !), etc. Un argument de poids pour cet atelier installé dans un charmant village perdu dans le pays de l’Auxois.


Meloduende Guitars

La Tin-tin de Scott Holiday, du groupe californien Rival Sons. Made in Melo, bien-sûr.

Jérémy Sachoux et Bertrand Dufour dans leur atelier. © MC

Bertrand Dufour et Jérémy Sachoux reçoivent comme à la maison. Et pour cause, ils SONT à la maison. Dans celle de Jérémy, plus précisément, à côté de laquelle est installé l’atelier Meloduende. C’est ici que sont fabriquées (à la main !) les fameuses guitares qui ont pu séduire CC de Shaka Ponk, Manu Eveno de Tryo, Yodelice, Nicola Sirkis d’Indochine, John Butler, etc. La liste est trop longue.

Evil Twins

Le plus Melo ? Le Duende : « un terme andalou. Une réponse émotionnelle à la musique, ce qui vous donne des frissons, vous fait sourire ou pleurer, comme une réaction corporelle ». ça, c’est pour l’esprit. Pour le corps, rien de tel que l’aluminium aéronautique. Une résonance supérieure à celle du bois et des propriétés électroniques majeures. Et puis, l’inspiration : « plutôt que de faire des copies des modèles existants mille fois imités, on préfère composer » explique Jérémy. Une guitare Meloduende est un objet unique qui a nécessité en moyenne une centaine d’heures de travail.
Comme Keith Richards et Mike Jagger, qui se faisaient appeler les « Glimmer Twins », Jérémy et Bertrand sont presque frères. Ils ont en tout cas grandi ensemble et se sont mangé le rock’n’roll en pleine face en même temps. « 1993-1994 précise Bertrand, pas longtemps après la sortie du Black Album de Metallica. Ça correspondait aussi au moment où on trafiquait nos mobs et nos grattes dans l’atelier du père de Jérémy qui disposait d’outils de mécanique de précision ». À cette époque qui peut paraître semblable au Moyen-Âge pour certains, pas d’Internet. Bertrand : « on bossait avec le minimum : Guitar Part et Mobchop ». Et puis la vie faisant, ils se dégottent des jobs. Commercial dans l’automobile pour Jérémy et chef de chantier pour Bertrand. « De bons jobs, selon eux, mais sans magie... ». En 2010, ils se lancent, avec le succès d’estime qu’on leur connaît. Cédric Dufour, le cousin de Bertrand leur donne un sacré coup de main sur le graphisme et vous avez là l’équipe Melo au complet.

Top of the Pops

« Avant on se demandait quel modèle on allait pouvoir inventer, raconte Bertrand, maintenant on se demande quand on va avoir le temps d’y penser tellement on croule sous les commandes ». Mais, messieurs les banquiers, pas la peine de vous ruer vers l’atelier pour leur proposer la carte platinium : « on a bossé 4 ou 5 ans sans se sortir de salaire, aujourd’hui, on commence à peine à pouvoir se rémunéner. Si tu veux faire un métier qui rapporte gros, ne choisis pas celui-là... ».

Mais les Meloboys, c’est ainsi qu’ils se surnomment, ont plus d’un tour dans leur sac. En ce moment, une de leurs guitares a pris la direction de l’Angleterre. Un cadeau de Môssieur Johnny Hallyday à un de ses potes. Bertrand : « on voudrait garder le mystère, mais c’est un immense guitariste anglais que tout le monde connaît. Et quand je dis tout le monde... ». Affaire à suivre… ■ MC


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.