75
Magazine Dijon

Été 2018

 N°75
 
Accueil > Les numéros > N°75 > 08 > Keigo Kimura à la conquête des Dijonnais
08

Keigo Kimura à la conquête des Dijonnais


Keigo Kimura © RP
L’entrée en scène de Keigo Kimura , rue Jean-Jacques Rousseau, à Dijon, a créé l’événement en ce début d’été. Difficile d’imaginer qu’il y avait là, dix ans en arrière, une sorte de pension de famille où l’on venait manger bourguignon dans un décor hors d’âge, qui collait bien au quartier. L’hiver, puis le printemps ont passé depuis le jour où l’on a su que ce jeune chef étoilé, qu’on avait connu dans le nord de l’Yonne, quittait son petit resto auxerrois pour venir dans la capitale de la Bourgogne. Sacré pari que cette installation lumineuse et zen au cœur d’un quartier qui l’est moins. Pour l’instant. Testez le menu du jour, le midi (30-35€). Entrée surprenante, forte en goût, et plat du répertoire français revu avec panache, cuisson parfaite et saveurs inédites. Ce qu’on paye, ici, c’est aussi le souci de la perfection dans les détails, les verres, les couverts… Attendez un soir où votre tendre moitié aura quelque chose à se faire pardonner pour vous faire inviter (menu dégustation unique à 76 €). Car, détail impardonnable que l’on s’est bien gardé d’évoquer, la cuisine de ces surdoués est dans la lignée, niveau prix, des grandes tables beaunoises et dijonnaises. Une vraie fête des sens, commentée en salle par Dario, un habitué des grandes maisons qui ne se contente pas de conseiller les vins mais donne aussi de la vie, sans supplément. Pour qui remonterait sur Paris, autre belle surprise à Chablis, cette fois : Ryo Nagahama, passé par la case Robuchon et Alleno, s’est associé à Fabien Espana, qu’on avait connu au Soufflot à Irancy, pour créer « Au fil du zinc », un bistrot chic, pour amoureux du vin, qui trouveraient sinon Chablis un peu mort. On l’a connu, tout comme Keigo, débutant aux Bons Enfants, à Saint-Julien-du-Sault. Un village perdu du nord de l’Yonne où personne ne se serait arrêté si un ancien imprimeur n’avait voulu faire de l’ancien Relais de poste une adresse gourmande. Pas facile de garder ces deux samouraïs, qui partiraient vite à la conquête d’un plus large public. Cadeau bonus : 3 camarades japonais de Ryo ont choisi eux aussi de se lancer dans l’aventure en ouvrant à Chablis « Les 3 bourgeons ». Un petit établissement qui propose une carte à double visage, une partie bourguignonne, l’autre partie laissant libre cours à l’imaginaire. On déguste au comptoir quelques plats tradi revisités en admirant le travail méticuleux et précis des chefs.

Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.