53
Magazine Dijon

hiver 2012 2013

 N°53
 
Accueil > Les numéros > N°53 > 01 > J’aime pas le luxe…
01

J’aime pas le luxe… by Gérard Bouchu

J’aime pas le luxe… mais j’adore mon confort, les bouquins, les restos, les sorties, les voyages, certains diront que c’est du luxe, je ne trouve pas. Cette photo prise à Pékin me fait plus rêver qu’une Rolex, même si je passe pour avoir raté ma vie en n’en possédant pas, à plus de 50 ans.


Recherche personnalisée

numéro spécial luxe

Voilà bien longtemps qu’on ne m’avait plus montré de portraits de Karl Marx et Mao, ni d’aucun autre penseur pour qui certains de mes vieux camarades de lycée se sont battus. Ceux que je revois aujourd’hui sont commerçants, antiquaires, profs, pré-retraités, chomeurs, aucun ne nage dans le luxe, ça devrait me consoler. Avec ceux qui sont devenus photographes ou grands reporters, on échange des anecdotes sur le temps qui passe, en Chine, comme en Afrique ou en Scandinavie.
Beaucoup d’anciens révolutionnaires sont empêtrés aujourd’hui dans de sombres affaires financières, et si l’année a été dure pour eux, à Dijon, je ne vais pas les plaindre. Je connais des gauchistes d’hier qui attendent avec béatitude le Ring de Wagner à l’auditorium, on leur pardonne : ils sont devenus non pas bébêtes, mais bobos.
C’est un luxe de se payer une production comme Le Ring. C’était du luxe aussi de s’offrir un tramway, mais on ne peut déjà plus s’en passer. On s’est passé de François Hollande pour le lancement de la ligne 2, c’est un signe qu’on s’habitue très vite à tout. Il n’y a plus de chalets à la noix pour Noël place de la Lib, certains y verront au moins un signe d’espoir.

Et vous, quel luxe aimeriez-vous vous offrir en cette fin d’année ?

On a eu envie de vous faire plaisir, de nous faire plaisir aussi, dans ce numéro, histoire de se payer le luxe d’une fin d’année réussie. Le monde va mal, allez bien : vous connaissez le slogan !
Le vrai luxe, peut-être, c’est de pouvoir s’offrir, à un tournant de sa vie, ce qu’on avait envie depuis longtemps, côté travail ou côté loisirs.
Sur la couv, BB53, on vous rassure, ça ne veut pas dire Bling-Bling fifty-three, simplement Bing Bang numéro 53, le bel âge. Celui où on continue de rêver et de s’amuser, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, évidemment.
Fiat lux, comme disait Astérix, qui se contentait d’un sanglier à la broche, entre deux pains sur la gueule des Romains. Et si c’était ça, le luxe, en gastronomie ? On a demandé à nos étoilés les plus brillants leur recette pour se faire plaisir, aux commerçants, aux amis, aux proches, de nous donner leur truc pour s’offrir un peu de bon temps.
On n’a pas eu le temps, justement, de faire plus, et mieux. Le temps, c’est un luxe qu’on n’a pas pu encore se payer, dans ce numéro, et qu’on ne peut vous offrir, hélas ! Seulement beaucoup d’humour, et un peu d’amour, on espère.


1 Message

  • Cabane de Noel 13 décembre 2012 17:19, par Marie

    Personnellement les cabanes de Noel si peu nombreuses me manque !

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.