69
Magazine Dijon

Hiver 2016/2017

 N°69
 
Accueil > Les numéros > N°69 > 09 > Italiart
09

Italiart

Un festival de théâtre et de saveurs italiennes pour aider les Dijonnais à passer l’hiver au « show », en compagnie d’artistes hors norme.

par Vincenzo Cirillo, metteur en scène et créateur du festival. Traduction de l’italien de Valeria Cacace


Italiart

Il est facile pour les lecteurs de Bing Bang, confortablement assis devant un Bourgogne premier cru ou un bon Comté, de penser à l’Italie comme au pays de la vieille Fiat 500, de la pizza, des pâtes, des politiques corrompus, de la mafia, du doux far niente ou des beaux gars siciliens chemise ouverte et chaîne en or autour du cou ! Il y a bien sûr quelques bourguignons ou franc-comtois qui, en vacances en Italie, au lieu d’aller visiter le Dôme de Milan, la Galerie des Offices de Florence, les temples grecs d’Agrigente, les Sassi de Matera ou le musée à ciel ouvert de Cosenza, passent leur temps à cuire au soleil des belles plages de la ‘péninsule’ ou aux tables de restaurants à boire et à manger quatre fois par jour pour ensuite se plaindre parce que « le régime méditerranéen fait grossir ! ».
 Les italiens, bien sûr, aiment beaucoup leur pays, et chacun pense que sa ville natale est la plus belle du monde ! Du nord au sud, la culture italienne fait la fierté de ce peuple de séducteurs romantiques à l’esprit créatif et un peu fou dont Luigi Pirandello, Eugenio Montale, Salvatore Quasimodo, Dario Fo, Gabriele D’Annunzio, Cesare Pavese, Enri De Luca, Pier Paolo Pasolini ne sont que quelques représentants prestigieux ! Bien entendu, l’Italie qui fait rêver est aussi celle de la bonne cuisine, des fameuses pâtisseries, des petites ‘trattorie’ à gestion familiale, des glaciers artisanaux, des restaurants de poissons ou de gibier, des vins bons et pas chers, de la culture biologique. Pour son édition 2017, Italiart a déniché dans les différentes villes italiennes des talents artistiques et gastronomiques, comme elle le fait désormais depuis 11 ans. Fabrizio Tavernelli nous arrive tout droit de la ville jumelée avec Dijon, Reggio d’Emilie, patrie du parmesan, du vinaigre balsamique, des ‘cappelletti’ et du Lambrusco A.O.P. Il nous a accueillis avec une bouteille de bon blanc pétillant de Scandiano, des gnocchi frits et un gâteau de riz et, comme il est friand de moutarde, quand on lui a dit que c’est à Dijon que ça se passe, il a décidé de venir dans la ville des Ducs de Bourgogne pour nous faire connaître sa musique. A Viareggio, en Toscane, nous avons rencontré Luca Bassanese, l’un des représentants les plus appréciés du folk contemporain italien, qui tournait une vidéo sur des chars de Carnaval et c’est devant un plat de ‘Caciucco de poisson à la viareggina’, du fromage pecorino frais, un beignet à la crème et un verre de Brunello di Montalcino qu’il nous a dit ‘oui’ !

A Rome, dans le brouhaha typique d’une petite ‘trattoria’ de Trastevere où tout le monde parle fort et fait beaucoup de bruit, devant une assiette de bucatini all’Amatriciana (soutien aux victimes du tremblement de terre en Ombrie), un ‘saltimbocca alla romana’ et une bouteille de blanc de Frascati, nous avons recruté le musicien de blues Max Trani et l’auteur-compositeur-interprète Giacomo Lariccia.
Sur le chemin du retour, avant d’arriver à Dijon, une dernière étape s’imposait et ça a été à Turin, dans un petit restaurant du centre-ville que nous sommes tombés sur le groupe Eugenio in Via di Gioia et, entre un risotto aux truffes, des succulents ‘gianduiotti’ (chocolats au lait et noisettes du Piémont) et un verre de vin Dolcetto d’Alba nous avons persuadé les gagnants du prix Buscaglione de jouer à Dijon. Et c’est à Turin, quand j’étais assez ivre, que j’ai écrit le spectacle « La mort du Chevalier Bayard « .
On pourrait peut-être en déduire que, comme dit le vieil adage en dialecte romain : « Sono tutti amici quanno se magna, pochi quanno c’è da sparecchià !”, c’est-à-dire ‘A table on est tous des amis, mais quand il s’agit de débarrasser…’ ■

Le programme complet de la 11ème édition de Italiart sur www.ombradipeter.com
Association Ombradipeter - ITALIART festival Italien de Dijon
Malastranafestival - Cie Ombradipeter - +33.03.80580003
ombradipeter@hotmail.com
www.malastranafestival.it


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.