37
Magazine Dijon

Décembre 2008

 N°37
 
Accueil > Les numéros > N°37 > 02 > Interview exclusive
02

Texte : Gérard Bouchu et Léo Brion
Photo : DR

Interview exclusive Le père Noël n’est pas le bon dieu, confession intime au coin d’une table.

En exclusivité, Bing Bang, le magazine qui réalise vos rêves les plus fous, a rencontré le Père Noël.
L’occasion pour nous de l’interroger sur cette époque qui fout le camp et de savoir s’il ne peut pas nous venir en aide. Et bien, savez-vous ce qu’il nous a répondu ? Qu’il n’était pas le bon dieu. Alors promis, la prochaine fois, votre magazine préféré ira parler à Dieu himself. En attendant, le grand-père a bien des choses à dire.


Père Noël

BingBang Père-Noël, d’abord permettez-moi de vous dire que ça me fait trop trop plaisir de vous rencontrer. J’avoue qu’avec tous les trucs qu’on nous balance, j’avais un peu de mal à croire en vous. Mais alors là, de vous voir devant moi, ça me fait je ne sais pas quoi, je peux avoir un autographe ? Merci.

Père-Noël., un poil énervé. Hum, hum…

BingBang Pardon, pouvez-vous me rendre mon stylo ? Merci. Au fait, si vous existez, on peut peut-être se tutoyer ? Non. Bon, très bien. Oui mais donc, si vous existez pourquoi vous ne faites rien pour venir en aide à l’Humanité ?

Père-Noël. Et puis quoi encore, t’as vu le boulot de malade que j’ai. Plus de 6 milliards de foyers à livrer avec mes nains et mes petits-fils qui sont tous à 35 heures, sans parler de ceux qui sont en arrêt maladie… Je te jure, gamin, ça devient dur.

BingBang Ah bon, on se tutoie finalement ? Tu veux dire que c’est la crise aussi dans ton entreprise ?

PN. Vous me faites bien marrer avec votre crise. ça veut dire quoi ? Que pour être heureux, il faut que tout nous tombe tout cuit ? La vérité c’est que vous, les hommes, vous les médias, vous foutez un beau bordel en bas. Le capitalisme, le libéralisme, le communisme, le socialisme, et tous les mots en « isme », vous êtes contents ? Je vous l’accorde, c’est l’hôpital qui se moque de la charité puisque je suis un peu l’invention de Coca-Cola, un pote à moi, mais vous ne pensez plus qu’à consommer et à jeter. Résultat, la planète se remplit et les richesses s’épuisent. Ce n’est pas moi qui le dit mais Levi-Strauss. Pas le marchand de fringue, l’érudit, je précise, avec toi… Et moi, j’ai de plus en plus de boulot. Vous croyez que vous avez besoin d’un nouvel écran plasma à Noël dans chaque famille pour regarder vos émissions de nazes ? Alors ne venez pas m’emmerder avec votre crise. Vous n’êtes que des petits bourgeois !

BingBang Vous êtes un vrai philosophe, Père-Noël. Peut-on profiter de votre sagesse pour nous remonter un peu le moral, notre patron veut que l’on fasse un numéro spécial « la vie est belle » ?

Père-Noël Mais oui, il a raison, le Richard, il a un nom comme je les aime, je lui apporterai même un magnum de Champomy, parce que, sans alcool, la fête est plus folle.
Vous les Dijonnais, je vous aime bien, je le reconnais : c’est vrai, vous êtes un peu la ville du pain d’épices tout de même. Et un peu moins la ville de la moutarde. ça me va bien comme ça.

BingBang Dites donc, c’est pas très politiquement correct tout ça ?

Père-Noël Des politiques, vous en avez suffisamment comme ça à Dijon, je leur laisse leurs beaux discours. D’ailleurs, vous n’avez même pas été capables de les rassembler autour d’un verre pour célèbrer la trêve des confiseurs. Moi je suis dans le privé, je fais et dis ce que je veux.

BingBang On vous sent ironique, vous me rappelez quelqu’un, dans la rédac, c’est bien, mais c’est un peu facile comme raccourci, on vous attendait plus comme un patron de gauche, proche des préoccupations sociales ?

Père-Noël C’est vrai que je suis très préoccupé par cette tension sociale, je crois même que je vais donner le 25 décembre à mon personnel.
BingBang Vous êtes trop bon. Et aux Dijonnais, vous leur offrez quoi cette année ?

Père-Noël Un tramway, ça vous ferait plaisir ? C’est moins ringard qu’un train électrique, non ? Et une patinoire, pour ceux qui se plaignent de tourner en rond. On ne sait plus quoi offrir, c’est vrai. Il n’y en a qu’un qui n’est pas compliqué, un vieux gosse qui joue au Monopoly avec les maisons historiques de la Ville, je vais lui en offrir deux autres, tiens… Toi, par contre, comme tu n’as pas une tête à te contenter de ce qu’on te donne, je te réserve un chien de ma chienne. Wouaf, wouaf…

BingBang Tu me plais, papy. J’aurais bien aimé avoir un grand père comme toi. T’as le temps d’aller boire un verre chez Léon, c’est un mec dans ton genre !
Noël-Léon, tu me comprends...

Père-Noël. Non, mais j’espère qu’il a des rouges de ton pays, car tu peux pas t’imaginer le nombre de piquettes qu’on me fait goûter, parfois. Et je dois pleurer pour avoir un peu de charcutaille avec. C’est la crise ou c’est la misère ?????

BingBang Papy, t’es vraiment sur un nuage. Allez, tiens bon les rennes, on va essayer d’éviter les embouteillages, je vais te montrer le palais du « Roi-Soleil » où tu vas devoir descendre en rappel du haut de la tour Philippe le Bon.

Père-Noël Tu rigoles, c’est plus de mon âge, ces galipettes, je vais envoyer un de mes petits-fils.

BingBang T’es fou, papy, regarde comme tu conduis… Sois sympa, demande à tes bestioles de s’arrêter près des parc-mètres, près du schtroumf, je mets de l’argent et tu vas me raconter l’état du monde. Pour un prochain numéro…

La suite, on vous la racontera une autre fois, peut-être, parce que je ne me souviens plus que d’un mal de tête épouvantable et du rire du Père Noël, s’envolant dans le ciel dijonnais. Promis, en 2009, je teste les eaux minérales…

papas noel

Publicité marlboro classics


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.