63
Magazine Dijon

été 2015

 N°63
 
Accueil > Les numéros > N°63 > 06 > Ici et Là
06

Ici et Là C’est chronique chez Binoche


NAAMAN par Faya Burn
Ici et Là

Cette réunion des régions Bourgogne & Franche-Comté me ramène à mes années télévisuelles ! Pendant une quinzaine d’années, j’ai eu la chance et le plaisir de présenter des émissions musicales et culturelles sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté ! Donc, ce n’est pas très nouveau pour moi ce regroupement, encore fallait-il s’en souvenir. Et des souvenirs il y en a. Dans les années 80, Besançon était « le spot » où se passaient les soirées les plus excitantes du moment dans des cinémas reconvertis en salle de concerts : le Lux ou le bien nommé Montjoy, maintenant hélas disparus, ont vibré de tous leurs murs ! A cette époque, j’avoue que je traînais plus souvent de ce côté-ci de la Franche-Comté que du côté de Dijon, notamment sur La Fiancée du Pirate, péniche-concert ô combien célèbre dans ces années-là. Puis dans les années 90, Dijon a repris le leadership des soirées musicales entre l’Anfer et l’ouverture de la Vapeur, Besançon se trouvant démunie d’une vraie salle dédiée aux musiques actuelles, la survie était assurée par une bande de fous sur les hauteurs de Larnod près de la capitale comtoise. Heureusement aujourd’hui, nous retrouvons ces gaillards aux commandes de la Rodia une vraie salle de concert digne de nom. Et puisque c’est l’été, je vous encourage fortement à suivre les CONCERTS D’ÉTÉ À GRANVELLE. Dans cette magnifique cour intérieure, vous êtes vite hors du temps. Pour y avoir joué, à l’époque où je faisais le chanteur, je peux vous assurer que c’est magique. Au programme, Monogrenade et sa pop éclectique, voire spatiale, est qualifié comme étant l’un des plus beaux groupes du moment par les Inrocks et devrait s’adapter à ce décor sous les étoiles bisontines. Olivia Pedroli vit et travaille à Neuchâtel, en Suisse. Cette multi-instrumentiste navigue entre musique classique, folk et expérimental et vous attire dans son univers très particulier, comme une cousine helvète de Björk. Autre ambiance avec Moh ! Kouyaté, guitariste au groove mandingue généreux, griot et fils de griot, un pied dans la tradition, l’autre dans les musiques actuelles ; l’Afrique qui fait danser les vieilles pierres. SEPT, c’est de la chanson française à l’Américaine, de la pop frenchy souriante. Un spectacle autant visuel qu’auditif, c’est de l’énergie, des échanges avec un public. MERCADONEGRO est aujourd’hui le groupe de salsa le plus sollicité en Europe pour accompagner les stars mondiales de la discipline, et c’est avec ses rythmes ensoleillés que se terminera cette série de soirées avant d’affronter l’automne. Le Moulin de Brainans est l’un de mes lieux préférés du côté du Jura. A quelques encâblures de Dijon par l’autoroute, durant l‘année, les week-ends y sont forts animés avec une programmation riche et éclectique. Cet été, l’équipe propose LES NUITS (RE)BELLES, un festival itinérant en milieu rural, succession de soirées gratuites, musicales et festives pendant le mois de juillet. En fil rouge : SON OF DAVE, une espèce d’hybride entre Robert Johnson, dont il a repris des titres par le passé, et Tom Waits, auquel on ne peut manquer de le comparer, jusque dans le complet veston de dandy rétro-futuriste. Et, selon les lieux, la Cie MARZOUK MACHINE ou BLACK WOODS. Et puis bien sûr l’été ne serait rien sans ses festivals. Il faudra prendre de la hauteur pour faire une escapade au FESTIVAL DE LA PAILLE à Métabief qui, pour sa 15e édition, recevra entre autres le plus franc-comtois des chanteurs, HF Thiefaine, mais aussi Fauve, Deluxe ou Grand Corps Malade et une vingtaine de concerts sur deux jours, histoire de respirer le bon air en musique. D’autres vapeurs du côté du NO LOGO festival, l’événement reggae de la mi-août : Bunny Wailer, Tiken jah Fakoly, Alpha Blondy et bien d’autres devraient faire fumer les forges jurassiennes de Fraisans sur leurs rythmes chaloupés. Pour la 19e édition du CHIEN A PLUMES, vous pourrez emmener votre maillot pour faire trempette dans le lac de Villegusien avant d’apprécier IZIA, Mademoiselle K, John Butler, Canaille, Naaman et sauter avec les Wampas. Peut-être nous croiserons-nous à L’OENO MUSIC FESTIVAL qui ici fait figure de jeune festival, mais qui devrait grandir, le temps faisant son office. Nous nous retrouverons à la rentrée qui sera aussi marquée par les 20 ans de La Vapeur et un week-end festif où devrait se succéder une sélection de groupes et d’artistes de la région. Profitez bien et attention aux coups de soleil ou aux coups de lune !


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.