71
Magazine Dijon

Été 2017

 N°71
 
Accueil > Les numéros > N°71 > 08 > Heu et sinon, un vin nature, c’est quoi au juste ?
08

Heu et sinon, un vin nature, c’est quoi au juste ?


Fête des vins nature et des musiques libérées
« Le vin naturel est aujourd’hui la manifestation la plus visible (c’est-à-dire médiatisée) d’une agriculture artisanale, autonome et saine. C’est aussi un modèle économique alternatif, viable et durable Enfin, par sa conception plus libre et l’interdépendance volontaire de ses acteurs, du vigneron au consommateur en passant par le caviste ou le restaurateur, le vin naturel est au vin ce que l’utopie est à la société : il porte en lui les prémices d’un autre système, sinon idéal, du moins objectivement meilleur ».
Merci Antonin Iommi-Amunategui – Manifeste Pour le Vin Naturel

Waouh c’est beau, pour l’aspect philosophique tout est dit, mais pour le reste ? On a demandé son avis à Xavier Burini, grand manitou des vins nature à Montréal (chez nos voisins québécois l’engouement est incroyable et ça fait belles lurettes qu’ils revendiquent de « boire propre »). Pour lui, « C’est un vin fait de la manière la plus naturelle possible, à partir de raisins sains et avec le moins d’intrant possible. L’avènement des vins nature c’est bien sûr une tendance mais c’est d’abord une bonne nouvelle : le mouvement est né d’un ras le bol généralisé. Certains vignerons ont pris conscience que l’avenir du vin n’était pas dans le tout chimique. ». Merci l’ami.

Bon alors, pour résumer, un vin nature c’est un vin élaboré…

• à partir de raisins à point issus de l’agriculture biologique ou biodynamique ;
• à partir de raisins vendangés manuellement ;
• avec des levures et bactéries naturelles ou indigènes ;
• sans intrants œnologiques chimiques visant à accélérer la stabilisation ou modifier les jus ;
• avec des techniques douces et respectueuses de l’environnement ;
• sans l’usage du soufre ou avec des dosages homéopathiques.

Parfois ça sent l’écurie, le cul des vaches ou la pomme à l’agonie. Mais rassurez vous, ce sont souvent des vins souriants et plein de vie… Et si vous avez la bonne idée de les ouvrir quelques heures avant, tout devrait plutôt bien se passer. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à bouquiner mais surtout à bourlinguer, notamment dans le Jura où le nature est une religion. Bonne route !

Bonne nouvelle n° 1 : Un festival des vins nature squatte la Cras le 8 juillet

Une dizaine de vignerons nature vont débarquer sur le plateau de la Cras début juillet pour une réunion « Tu peux r’boire ». À l’ordre du jour : dégustation of course, musique, marché de producteurs locaux et cochon à la broche de Franck Schmitt (resto Pépé Joseph, à Dijon).
Ça se passe le 8 juillet, toute la journée, jusqu’à la tombée de la nuit, c’est 6 € le verre à l’entrée, et ça met du baume au cœur. L’occas’, entre autres, de gouter les vins de Thierry Alexandre (Saint-Joseph), Deborah Knowland (Languedoc), la Clé de Sol (Alsace), Daniel Sage (Ardèche), François Ecot (Bourgogne), l’Étoile du Matin (Corbières), Julien Castell (Bandol) et de Marc Soyard évidemment.


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.