65
Magazine Dijon

hiver 2015

 N°65
 
Accueil > Les numéros > N°65 > 06 > Good Morning Chenôve
06

Par Françoise Perrichet

Good Morning Chenôve voyage au bout du tram !

En toute bonne bobo dijonnaise qui ne regarde que son petit microcosme du centre historique, je n’aurais eu aucune idée de ce que pouvait bien être le nouveau Chenôve, si mes pas (ou plutôt le tramway) ne m’avaient conduite un jour à la découverte du Cèdre, la nouvelle salle de spectacle de l’agglo, plantée au terminus du tram.


Le Cèdre Chenôve

Brève rencontre pour ce numéro spécial villes, avec Thierry Falconnet, professeur amoureux de Chenôve et par ailleurs maire de sa cité depuis les dernières élections. Bien connu des Cheneveliers, Thierry Falconnet fait partie de l’équipe municipale depuis bientôt 20 ans. Ce professeur de géographie, capable de mieux vous faire comprendre toute la diversité de la ville, depuis les fenêtres de son bureau, a fait ses armes avec Roland Carraz et a continué l’aventure avec Jean Esmonin. Des prédécesseurs, dont il salue le travail effectué au service de cet ancien village vigneron qui a vu plus de béton que de vin couler au tournant de la seconde moitié du siècle précédent.

J’ai devant moi un homme grand, un homme franc, qui parle de sa ville avec fermeté et douceur à la fois. Un républicain convaincu qui se veut rassembleur, dont l’ambition première est de restaurer la confiance des habitants de Chenôve en l’action de leurs élus. Démocratie de proximité, conseils citoyens, visites de quartiers sont dans sa bouche des évidences pour remettre de l’horizontalité dans les relations population/politiques.
Il reconnaît volontiers que le terreau n’est pas homogène et nous rappelle à une évidence : cette ville n’a pas de centre à proprement parler (il y travaille !). Chenôve, premier village viticole de la Côte de Nuits (n’oubliez pas ses fameux pressoirs) possède aussi un quartier d’habitations créé pour les cheminots, un autre construit plus tardivement pour les travailleurs arrivants de l’étranger, dans les années 50-60, et enfin une zone industrielle et commerciale.

La difficulté est d’autant plus grande qu’il faut également intégrer un élément géographique supplémentaire : on ne peut plus penser Chenôve comme une entité mais comme une cité au sein d’une agglomération, d’une communauté de communes. Les échelles ont dépassé les limites communales. Avec le tram, mais aussi grâce à la Lino, qui a changé la vie de l’agglo à un point qu’on a du mal à imaginer, on va au Zénith comme au Cèdre, faire ses courses au centre de Dijon, en zone ou à la Toison. Il n’est pas question pour lui de travailler séparément sur les diversités mais plutôt de mettre en avant ce qui rassemble, les éléments communs : la culture, le sport, l’école, la laïcité, la République. Thierry Falconnet est confiant, parce qu’il croit en ces valeurs et qu’il met en place autour de lui une équipe enthousiaste : les habitants de Chenôve.

Nous reviendrons à Chenôve pour une visite guidée, entre rangs de vignes et rails du tram, Monsieur le maire nous a promis d’être notre greeter perso au printemps.

programme Le Cèdre Chenôve 2016


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.