65
Magazine Dijon

hiver 2015

 N°65
 
Accueil > Les numéros > N°65 > 06 > GéNéRiQ revient
06

Culture pour tous

GéNéRiQ revient Un même élan une même joie, un seul festival

Le principe d’un “grand” festival, c’est qu’il réunit en peu de temps, sur peu de surface, énormément de monde avec le même goût pour la musique, le théâtre ou n’importe quoi d’autre. Les exemples en région sont assez nombreux : les Francos-gourmandes à Tournus, l’opéra baroque ou le film policier à Beaune, de musique avec son concours international de jeunes chefs d’orchestre à Besançon, Dans la rue à Chalon, Catalpa à Auxerre… À Dijon, on ne peut les citer tous tellement il y en a : A pas contés, Théâtre en mai, Tribu, Art danse, Film d’aventure, œno-music, Nuits d’orient, Human beat box, Historacing, etc. Même si certains ont un public plus restreint, ils sont tous dans leur genre très appréciés et suivis des afficionados.


GéNéRiQ festival 2016

L’Anti festival

A contrario, je ne connais qu’un festival qui s’étale un peu partout dans le Grand Est, c’est celui des tumultes musicaux en ville, j’ai nommé, GéNéRiQ. Dijon, Besançon, Belfort, Mulhouse, Montbéliard, ces cinq agglomérations s’associent pour offrir à leurs habitants, quatre jours de surprises et de rencontres musicales ! Cette aventure effrontée, portée par les salles de chacune de ces villes, La Vapeur, La Rodia, La Poudrière, Le Noumatrouff et Le Moloco, revient en 2016 du 24 au 28 février.
En 2007, la première édition de ce festival d’un nouveau genre nous a fait découvrir les concerts en appartements, dans les bibliothèques, les soirées musique jusqu’à 2 heures du mat, les apéros-concert gratuits et ouverts à tous. La superbe idée de faire tourner les groupes sur la région, réduisant les coûts de production tout en variant la programmation, nous a permis de découvrir une autre façon d’aborder la musique, sans complexe dans une ambiance bon enfant. Daniel Darc, Justice, Laurent Garnier… Les premiers noms qui me reviennent montrent la diversité des genres. De belles découvertes aussi mélangées aux “stars”, c’est là, toute la magie de GéNéRiQ.

Petit apparté, historique perso

- 2008, Sébastien Tellier en concert dans notre salon, suivi le lendemain par Sophie Hunger, sont les moments forts qu’on n’oubliera jamais…
- 2009, Charlie Winston au grand théâtre avec Sammy Decoster qui jouera en appartement chez nous le lendemain et repartira avec la fille de la maison… Que du bonheur depuis.
- 2010, les copains dijonnais à l’honneur : Bastien Lallemant, Løzninger, Hit by Moscow, Elektrisk Gønnner et le Lalala crew. Rencontre avec Cali… J’ai pas les mots, trop d’émotion.
- 2011, Camille au grand théâtre, magnifique ! Cascadeur, Connan Mockasin, Mesparrow à la Nef, tous sous le charme…
- 2012, Les belges BRNS, le choc ! Chanter avec Lescop et le Lalala crew à l’hôtel de Voguë, magique.
- 2013, Bertrand Belin, les canadiens Dear Criminals au Parvis, la révélation de ce festival, l’interview de Fauve, La terre tremble, Toro piscine, excellents !
- 2015, Lætitia Sheriff, The Parrots, Verveine…

GéNéRiQ revient donc en février et je vous prie gentiment de ne pas le rater. Ce sera encore l’occasion d’écouter des petites merveilles inédites, d’applaudir des vedettes de la pop, de danser sur du Hip Hop new-yorkais ou de la techno, bref, de rêver tout éveillé pendant quatre jours intenses. Belfortins, bisontins ou dijonnais, nous vibrerons sur les mêmes sons, découvrirons les mêmes talents, partagerons les mêmes émotions que nous soyons jeunes, vieux, mélomanes ou juste curieux, couches-tôt ou clubbers. Tous ensemble, dans un même élan, une même joie, un seul festival.

■ LaF.P.


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.