37
Magazine Dijon

Décembre 2008

 N°37
 
Accueil > Les numéros > N°37 > 03 > Froid dehors, show dedans
03

l’agenda classique

Froid dehors, show dedans un grand besoin de tendresse !


une féérie à l'intention des enfants du nouveau siècle
Blanche-Neige (1) et Casse-Noisette (2) : une féérie à l’intention des enfants du nouveau siècle… L’Opéra de Quat’sous (3) une œuvre pour découvrir enfin ceux qui tirent les ficelles dans la vi(ll)e de tous les jours. Un rêve passe, avant le retour à l’enfer des temps modernes, en février.

Blanche-Neige et Casse-Noisette

Noël longtemps fut l’époque où les gens de théâtre quittaient la scène pour aller manger la dinde (ou la faire) en famille ! Sous le règne des derniers ducs de Bourgogne, on avait droit traditionnellement aux opérettes de fin d’année et aux vœux glacés qu’on s’échangeait contraints et forcés.
Ce n’est pas parce que c’est la crise au dehors qu’on a supprimé « La Veuve Joyeuse », ni parce qu’une veuve richissime aurait fait figure de provoc en ces temps difficiles.

L’Opéra de Quat’sous, c’est du Brecht, mais c’est pas pauvre en émotions pour autant. Un joli concentré d’enthousiasme créatif : du chant, du théâtre, des grands mots, des gros mots, des acteurs, des marionnettes, des planches, un rideau : du spectacle, quoi ! Des acteurs chanteurs et marionnettistes qui semblent s’amuser comme des enfants avec ces personnages qu’ils tiennent entre les mains, oscillant entre le « faire parler la marionnette » la sous-titrer en quelque sorte et « jouer » leur rôle (sans se cacher derrière elle).

On se reconnecte avec nos yeux de gamins parce que les grands jouent (dans tous les sens du terme) et on se plaît à s’amuser avec eux. Le reste de la programmation est riche et tient du conte de fée : Pinocchio, Blanche-Neige, Casse-Noisette, si c’est pas du rêve… D’accord, vous serez peut-être surpris par la réalisation, mais l’important, c’est pour une fois de quitter cette foutue télé qui vous fout le cafard même les jours où vous vous croyez en forme. C’est de prendre un manteau, d’affronter le froid pour se retrouver bien au « show », face à des êtres qui, à la différence des politiciens ou des économistes, ont le nez qui pointe quand ils disent des mensonges ou qui chantent quand tout va mal. Vive le théâtre !


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.