75
Magazine Dijon

Été 2018

 N°75
 
Accueil > Les numéros > N°75 > 06 > François Schuiten
06

François Schuiten un artiste dans la ville

Semur-en-Auxois revisitée par le dessin d’un des auteurs majeurs (depuis longtemps déjà) de la BD belge ! Avec François Schuiten, on est loin de la ligne claire, même si l’on ne sombre pas dans la noirceur absolue.


François Schuiten © DR

Découvrez cette affiche de l’expo, qui sera en vente un peu partout. Image d’un Pont Joly se réveillant à la vie, petit avant-goût d’un Semur revu et magnifié par lui, qui donne le ton d’une exposition en plein air que l’on doit en grande partie à Charles Gassot, cet ancien producteur de cinéma qui a choisi l’Auxois pour sa seconde vie au service des arts et des autres.
En dehors des œuvres originales de l’artiste toujours visibles à La Fontaignotte, sur les murs du resto et de la maison d’hôtes de Charles Gassot (voir BingBang 74), l’exposition « Hors les murs » restera visible et bien visible de partout jusqu’à fin octobre à Semur.
30 planches de Schuiten sont déjà exposées dans une partie de la ville suivant un cheminement qui part de la place de la collégiale pour se diriger vers la promenade des Remparts en passant devant le superbe théâtre à l’italienne réouvert après cinq années de fermeture et trois années de travaux. Le parcours permet également de découvrir les hôtels particuliers du XVIIIème siècle qui surplombent la vallée de l’Armençon.
Par ailleurs, des oeuvres originales de François Schuiten sont exposées dans un musée qui a retrouvé, après restauration, son luxe d’antan, et bénéficié d’une nouvelle scénographie.
illustrations de francois schuiten

Affiche François Schuiten à semur-en-auxois

Semur se met en quatre pour accueillir Schuiten

Dernier lieu consacré à l’artiste, la bibliothèque. Une salle a été consacrée à la passion de Francois Schuiten, le train, avec présentation de planches de l’artiste présentant des trains, un circuit ferroviaire, une superbe locomotive. Une exposition sur «  Le train à Semur » préparée par Céline Duchesne, animatrice du patrimoine, complète cette présentation.
Ceux qui, de Bruxelles, Lille ou Paris, arriveront à la gare de Montbard souriront en découvrant le grand bandeau #EPIQUESEPOQUES. Un hommage du département de la Côte d’Or aux trois grands hommes célébrés cet été (Bernard de Clairvaux, Buffon et Bussy-Rabutin), qui sera peut-être un jour prochain remplacé par une vision futuriste délirante. Celle que François Schuiten pourrait apporter si on lui donne les moyens de transformer la gare elle-même au travers d’une muséographie permettant d’évoquer des siècles d’industrie dans ce pays. Une muséographie dans la continuité du musée du train qu’il a fini par réaliser, au bout de dix années, à la gare de Schaerbeeck à Bruxelles. Un beau rêve… ■ GB


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.