38
Magazine Dijon

Mars 2009

 N°38
 
Accueil > Les numéros > N°38 > 02 > En attendant le tram... le bus, c’est le pied !
02

Tramway Dijon

En attendant le tram... le bus, c’est le pied !

« Vivez des transports hors du commun »… En cherchant un renseignement sur le réseau Divia, je tombe sur un message enregistré, annonçant par ailleurs que « Keolis Dijon favorise la mobilité de chacun ». Parions que vous ne connaissiez pas non plus le nom de cette entreprise, filiale de la SNCF, qui gère le réseau de transports du Grand Dijon. Un réseau que l’on regarde d’un autre œil, dans la perspective du futur tram appelé à transformer le visage de cette ville de plus de 150 000 habitants !


Tramway Dijon

Plus de 150 000 voyageurs par an, une fréquentation en hausse de 17% en 2008… les chiffres sont éloquents : Dijon se place au premier rang des villes françaises ! Des chiffres qui parlent moins pourtant que les transformations enregistrées par l’œil du visiteur, dès sa sortie de la gare de Dijon. Des bus qui répondent « présent », des panneaux qui indiquent les directions, des bornes Totem qui annoncent l’arrivée du prochain… Bon, d’accord, Campus, ça ne dit pas forcément grand chose au nouvel arrivant : si l’on indiquait en petit que la ligne dessert le centre historique, ça pourrait aider.
Toutes les villes connaissent la même difficulté pour renseigner sur les réseaux de bus et ça se complique encore quand arrive le tramway à Dijon. Faites un test ne serait-ce qu’à Paris, si vous prenez pour la première fois le tram à la sortie d’un métro ou si vous avez envie de chercher le bus qui doit vous ramener vers la gare de Lyon.
Les Dijonnais par contre semblent avoir adopté les navettes pour faire leurs courses ou sortir en ville la grand-mère. Si vous êtes tranquillement assis à une terrasse, ils s’amusent à vous regarder de haut, quand le bus vous frôle.
Laurent Senecat, le directeur de Keolis Dijon, a de grands projets pour continuer à faire évoluer le réseau, à travers le web (on se crée l’arrêt le plus prêt de chez soi, sur son écran, entre la météo et la calculette pour les courses) comme à travers la réalité d’une agglomération qui ne cesse de grandir. L’important, c’est de nous inciter à laisser la voiture et à prendre le bus, et surtout d’aller… à pied. Ou en vélo. Au printemps, qui s’en plaindrait ?

Numéro vert : 0800 10 2004
www.divia.fr


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.