80
Magazine Dijon

Automne 2019

 N°80
 
Accueil > Les numéros > N°80 > 03 > Donald Trump invité à goûter aux vins de Bourgogne
03

Donald Trump invité à goûter aux vins de Bourgogne Merci monsieur le président !

Donald Trump invité à goûter aux vins de Bourgogne Côte d’Or par François Sauvadet. Après la moutarde, un nouveau produit made in Burgundy sur la table de la Maison Blanche…


Donald Trump

Tout est une question de culot, surtout dans le monde du vin. Et François Sauvadet s’est souvenu qu’il était autrefois un journaliste culotté. Quand il a appris que Donald Trump avait décidé d’instaurer des droits de douane sur le vin à hauteur de 25 %, il a vu rouge (couleur que prend tout bon Bourguignon quand la moutarde lui monte au nez).

Les courriers que François Sauvadet, ancien ministre, président du Conseil départemental de la Côte-d’Or, a adressés hier à Donald Trump, président des Etats-Unis d’Amérique, et à Jamie D. McCourt, ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique en France, devraient être en bonne place dans le futur musée du Vin. Quelque soit son nom (on avait parlé un temps du musée du Vain, à Beaune, ça tombait bien)…

“C’est une décision qui va pénaliser vos compatriotes qui, aux États-Unis, apprécient nos vins et tous les membres américains de la confrérie des chevaliers du Tastevin, présente dans nombre d’états américains depuis 1939 et comprenant aujourd’hui plus de 2400 membres.”

Un colis de deux bouteilles de vin d’appellation Bourgogne Côte d’Or produites par Philippe Charlopin a également été envoyé au président des Etats-Unis.

Et là, on imagine déjà la scène, si notre Monsieur Sans Gêne américain décidait de venir rencontrer une des dernières grandes gueules du vin en Bourgogne, Mr Charlopin himself.
À Pommard, pourquoi pas, chez cet autre Américain incroyable qui a construit ses rêves de châteaux en Bourgogne et se prépare à ouvrir bientôt un hôtel et un SPA de luxe dans les vignes. Michaël Baum a fait fortune aux USA en créant et revendant des start-up, Donald Trump serait reçu chez lui comme un coq en pâte.

On est curieux de lire la réponse de Trump. Peut-être va t-il imaginer que François Sauvadet est lui aussi un descendant de ces ducs de Bourgogne, premiers ambassadeurs du vin de Bourgogne, qui ont, six siècles plus tôt, utilisé le vin pour partir à la conquête de l’Europe. Il a déjà répondu aux Italiens que les Américains se sentaient proches des Romains depuis l’antiquité (sic), il va peut-être retrouver dans les caves de la Maison Blanche des bouteilles de Bourgogne datant du XVème siècle, apportées par un de ces grands ducs d’Occident dont nous vous contons l’histoire par ailleurs. Des ducs qu’un historien flamand vient de sacrer fondateurs des Pays Bas (et oui !) et qui ont peut-être découvert l’Amérique avant Collomb. On attend la sortie en librairie de la thèse d’Hervé Mouillebouche (1400 pages) pour vous en dire plus.

Merci, président, si on ne détestait pas autant le ban bourguignon, on vous en ferait un. La la lala lalalalère… ■ GB


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.