50
Magazine Dijon

Printemps 2012

 N°50
 
Accueil > Les numéros > N°50 > 04 > Dites aaaa…
04

Dites aaaa…

Les nouveautés

La France perd ses 3 A, Dijon en gagne 3 d’un coup. AOC, Alhambra, l’Aparté, sans compter la Fine Heure (l’Affineur !)… Manquerait plus qu’un cinquième établissement pointe son nez ces jours-ci, et c’est nous qui passerions pour des andouilles, sinon des andouillettes.


L’Affineur ? Non, La Fine Heure

la-fine-heure

La Fine Heure : 34 rue Berbisey, Dijon. Tél : 03-80-58-83-47.
www.lafineheure.fr Plat du jour 8,90 € - Formule plat + dessert 12,50 €. Ouv tlj.

Bienvenue dans une Cave à manger. Trois parties bien distinctes, en fait. L’entrée est plutôt consacrée aux vins et à la dégustation. Quelques mange-debout pour tester les soixante-dix références de la cave… Se sustenter d’une planche “Moit-Moit” de charcuteries et fromages et repartir avec une caisse de ce petit Chablis si vivement conseillé. La deuxième partie de salle, plus en longueur, accueille un très long bar avec en face des tables plus traditionnelles. Le sol en gravier et les murs bruts donnent un côté sortie de garage à la déco très réussi. Conseil de BB mag : les noix de Saint Jacques aux pleurotes et crème sont un vrai délice. Enfin au fond sur un piédestal, une grande table pour les groupes, dressée façon baroque qui tranche avec le reste. Une expo-photo qui change régulièrement, un personnel super accueillant, une ambiance qui ne se prend pas la tête, c’est un mélange synonyme d’un futur succès. FP

l-alhambra

La réouverture de l’Alhambra

Ce pourrait être un bar de quartier comme un autre, avec ses œufs au comptoir et ses bières pression, ses banquettes contre les murs, ses tables qui font presque anciennes, ses habitués qui font la bise à la patronne, ses fumeurs dehors qui attendent qu’une table se libère… Seulement ce n’est pas n’importe quel bar et n’importe quel quartier. L’Alhambra rouvre ses volets sur un quartier République en pleine mutation, avec menu du jour le midi, entrées et plats de brasserie traditionnels. Il y a des sandwichs pour les « gens pressés », des croques et des omelettes pour manger sur le pouce, une seconde salle pour qui veut avoir un peu de tranquillité en savourer son andouillette AAAAA. C’est ouvert de l’heure du café-croissant à celle de l’apéro-saucisson, fermé à l’heure où les restos de nuit voisin s’animent. Terrasse pour regarder un monde qui bouge tout en prenant le temps de vivre, verre à la main.
GB

L’Alhambra : 3, rue Marceau (à côté de la Selsa Pelpa). Ouv tlj sf sam ap-midi et dim, 7h30-20h30. Repas le midi slt.

l-aparte

Aparté pour une nouvelle République

L’arrivée du tram a d’ores et déjà fait de la place de la République la nouvelle place centrale du Dijon de demain, à mi-chemin de la Toison d’Or et de la gare, et à deux pas du centre ancien. 30 000 à 40 000 personnes attendues, chaque jour, voilà de quoi donner des idées à des restaurateurs futés comme Gérard Parmentier. Plus question de fuir en zone. Rue Marceau, il s’est préparé au raz-de-marée, en ouvrant ce restaurant-grill aux couleurs et saveurs d’aujourd’hui. Terrasse pour savourer au soleil un burger façon Rossini, des saint-jacques façon brochettes, ou partager sans façon une côte de bœuf d’anthologie. Une carte maligne, qui devrait cartonner, aux beaux jours, et même aux belles nuits, car le soir l’ambiance change. Champagne pour les uns, tartare pour les autres, faut reprendre des forces, sans se forcer ni forcer l’addition.

L’Aparté : 9, rue Marceau. Tél. 03-80-36-42-40 ou Port. 06-86-56-23-10.
Tlj sf 12h-14h30, 19h-22h30 (23h ven-sam)

Authentique, Original, Convivial…

AOC. On subodore le bistrot, le bar à vin. Nenni. La cave est assez minimale, tout comme le décor et la carte, ce qui n’est pas un reproche : il vaut mieux faire peu mais bien. L’endroit se définit lui-même comme « brasserie contemporaine », ce qui est là résolument optimiste voire légèrement abusif. Il s’agit en fait d’un très honnête petit restau de quartier dont les atouts sont la cuisine largement ouverte sur la salle, une terrasse donnant sur la nouvelle esplanade de l’ensemble Junot, une belle application en toute chose et surtout des tarifs on ne peut plus sages à ce niveau : entrées à 6 €, plats à 13 €. Si on sait choisir, on s’en sort à très bon compte avec, par exemple, un foie gras, de bonnes saint-jacques au poireau, un original crumble d’endives, un verre de Marsannay de chez Bouvier : 23€. Un bémol toutefois sur le tartare de saumon, sommaire. Le reste est soigné, alors bon. Pizza party en soirée ou, par beau temps, barbecues. Manière d’animer ce quartier pour l’heure aussi désopilant qu’un congrès du PC coréen.
JM

Restaurant AOC : 75 bd Pascal. Tel. : 03-80-79-36-84. Port. 06-04-47-65-93. www.restaurantaoc.com Fermé dim soir, lundi soir, mardi soir. Formule12,50 € le midi en sem. Menu 18,50-23 €


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.