71
Magazine Dijon

Été 2017

 N°71
 
Accueil > Les numéros > N°71 > 08 > Dijon lit son avenir dans le goulot
08

Dijon lit son avenir dans le goulot

I HAVE A DREAM… Par une belle journée de 2014, on a vu un Jurassien, Marc de son p’tit nom, poser ses valises et son sécateur sur le plateau de la Cras. Depuis il fait du (bon) vin et Dijon a gentiment renoué avec son passé viticole. Le Maire est super fier. Il rêve même d’une appellation Dijon, ou Coteaux Dijonnais, ou Côtes de Dijon ou un truc comme ça.


Moi, perso, j’avais imaginé une ferme urbaine vibrante, colorée, souriante où viendraient se mêler un domaine viticole, des biquettes, des plantes aromatiques à gogo, un verger, une permaculture, des races oubliées de cochons grognons ou mignons. Le tout en bio, of course. Pour l’instant, il suffit d’aller faire un tour sur le plateau pour constater que c’est le calme… plat justement.
Bien sûr Marc Soyard bosse dur pour sortir des flacons qui tiennent la route. Millésime après millésime, la nature reprend ses droits, la patte du vigneron s’affirme, les vins se réinventent, digestes, énergiques et plus vivants que jamais. Désormais, 25 % de la production reste dans le coin, principalement chez des chefs bourguignons* et des cavistes, 25 % prend la direction de Paris ou de Lyon et 50 % s’envole à l’étranger.
Et là, vous allez me dire : « Tout va bien alors ? ». Et vous avez raison, c’est presque vrai. D’ailleurs, quand on voit les stocks au ras des pâquerettes de Marc, on se dit que le pari est relevé avec brio. Reste à faire bouger cet endroit, à le rendre populaire et franchouillard à le transformer en un lieu de rencontres, d’échanges connectés avec la ville et la nature. Bref, à en faire un lieu de vie qui fasse… envie.

• Boire des vins de la Cras à Dijon :
Aux Délices, Brasserie des Beaux Arts, Villa Vauban, La Flambée, Le Bouchon du Palais, La Fringale, L’Auberge Gourmande, Noti, La Petite Reine. Un peu plus loin : Chez Jeunet à Dole, Ferme de la Ruchotte, au-dessus de Beaune et Lameloise à Chagny.

• Acheter les vins de la Cras à Dijon et dans le secteur :
B comme Bourgogne, Hyperboisson, Dingovino, Cavon de Bacchus à Nuits et Caves de l’Abbaye à Beaune.

Domaine de la Cras

Cadeau bonus : l’appli qui va bien

« Raisin » c’est l’appli qui vous invite à trouver et partager les vins naturels où que vous soyez ! On y retrouve également un joli index avec déjà plus de 500 vigneron(ne)s du monde entier et l’ensemble de leurs cuvées sélectionnés.

Bonne nouvelle n° 2 la renaissance du vignoble dijonnais passera aussi par la rente de Giron.

Des terrains appartenant à la Ville de Dijon, anciennement à usage agricole, situés Rente de Giron et d’une superficie totale de 4 ha 03 a 94 ca (faut être précis dans la vie), viennent d’être confiés à des vignerons. Les 4 domaines retenus – Guillon à Gevrey-Chambertin, domaine Clos Saint Louis (Virginie Bernard) à Fixin, domaine du Vieux Collège (Eric Guyard) à Marsannay-la-Côte, et Domaine Chantal Lescure (François Chaveriat) à Nuits-Saint-Georges - devront chacun dorloter 1,1 hectare de vignes. Par contre, il faudra vous armer de patience pour déguster ces délicats nectars dijonnais… Les p’tits plants de vignes viennent seulement de trouver leur place. Rendez-vous en 2020 pour siroter, avec un peu de chance, ce premier millésime made in Dijon.


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.